2012-08-11 Sylvain Roux, vaincu par la fièvre à Sainte-Marie

Publié le par Alain GYRE

Les sillons du passé : Sylvain Roux, vaincu par la fièvre à Sainte-Marie

     

 

Samedi, 11 Août 2012

C’est en 1643 que s’installa à Sainte-Marie une petite garnison laissée par Pronis, après une première «Prise de possessions» de l’île, au nom du roi de France. La population locale comptait à cette époque près de 600 âmes. Les Français, décimés par les fièvres, ne restèrent guère longtemps, et l’île ne fut plus visitée que par quelques commerçants de Fort-Dauphin nous signale Philippe Oberlé. La seconde prise de possession française de l’île remonte au 15 Octobre 1818, lorsque Sylvain Roux y planta le drapeau national. En 1821, 200 hommes, soldats et colons, s’installèrent dans l’îlot Madame. 83 moururent de fièvre et 70 malades furent évacués sur l’île Bourbon. Philippe Oberlé nous rapporte la description du spectacle de désolation découvert par le lieutenant de vaisseau Frappez chargé d’évacuer les malades. « Chaque jour voyait expirer plusieurs personnes, et les infortunés qui conservaient une vie languissante n’avaient plus d’autres perspectives qu’aller bientôt rejoindre les autres cadavres qu’ils voyaient continuellement enlever… »

Le malheureux Sylvain Roux se vit révoquer par le gouvernement Français qui lui reprochait d’avoir sous-estimé les rigueurs du climat et le rendant responsable de l’échec final, il mourut lui-même de fièvre le 2 avril 1823.

+S.J

Midi Madagasikara

Publié dans Les sillons du passé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article