2012-10-06 Les "corbeaux" ont sauvé Andrianampoinimerina

Publié le par Alain GYRE

Les sillons du passé : les « corbeaux » ont sauve Andrianampoinimerina

     

 

Samedi, 06 Octobre 2012

Andrianampoinimerina porte aux corbeaux ou « goaika », comme les Malgaches les appellent, une profonde reconnaissance. Sans ces oiseaux, il serait mort et n’aurait jamais pu devenir roi. Un jour en effet, le roi d’Ambohimanga, Andrianjafy avait profité de la nuit pour envoyer des guerriers pour surprendre et tuer Andrianampoinimerina dans son sommeil. Ils arrivèrent et entourèrent la case. A leurs bruits de pas sur les feuilles sèches étalées sur le sol des «Amontana» sacrés, les « goaika » qui passaient la nuit dans les arbres furent réveillés et s’envolèrent en croassant. Andrianampoinimerina fut tiré de son profond sommeil, ouvrit doucement une fenêtre et distingua les ennemis armés. Il sortit rapidement de la case et s’enfuit dans la forêt. Lorsqu’il devint roi, il ordonna de sacrifier un bœuf et d’en donner les morceaux aux « goaika » en geste de reconnaissance envers ceux qui lui ont sauvé la vie. Mieux, il avait défendu au peuple de tuer les corbeaux ou de détruire leurs nids.

Z.R

Midi Madagasikara

 

Publié dans Les sillons du passé

Commenter cet article