2012-11-23 Jean-Joseph Rabearivelo, un génie de la plume

Publié le par Alain GYRE

Les sillons du passé : Jean-Joseph Rabearivelo, un génie de la plume

     

 

Vendredi, 23 Novembre 2012

S’il est un poète dont la seule évocation mêle à la fois fierté et déchirure, c’est incontestablement Jean-Joseph Rabearivelo. Homme de lettres à la plume d’une rare finesse, ce poète à l’âme torturée, souffrait de ne pas avoir pu trouver au fruit de l’existence la saveur que lui promettait la fleur de son génie.

Se disant Welche parmi les Latins, il résume dans cette formule forte élégante tout son désespoir. Naufragé pris dans les tempêtes d’une société qui s’amusait à dégonfler une à une les bouées auxquelles ils tentaient de s’accrocher, Jean-Joseph Rabearivelo préféra quitter cet océan de larmes et de pleurs sur la seule embarcation qui ne pouvait le trahir. Ainsi, ce que la vie lui refusait, la mort le lui donna. Un homme s’est volontairement éteint. Pour remettre à son génie de vivre à jamais.

+S.J

Midi Madagascar

Publié dans Les sillons du passé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article