2012-11-27 Une année de terreur

Publié le par Alain GYRE

Les sillons du passé : Une année de terreur

     

 

Mardi, 27 Novembre 2012

Le 12 mars 1857, la reine Ranavalona Ire ordonna à ses sujets de dénoncer les crimes ou délits dont ils avaient pu se rendre coupables, leur accordant un mois de délai pour faire leurs aveux et menaçant des peines les plus terribles ceux qui croyaient pouvoir cacher leurs méfaits.

Toute cette année 1857 fut une époque de terreur pour les chrétiens. Devant la peur et la crainte pour leur vie et leurs intérêts, beaucoup de gens sont devenus des délateurs sans scrupules envers leurs coreligionnaires. A cause d’eux, on put se saisir de nombreux chrétiens à qui l’on infligea les pires traitements. Une quinzaine de jours durant furent, par exemple, odieusement lapidés à Fiadanana plus de trois cents chrétiens mis aux fers et expédiés dans des endroits malsains. L’un de ces délateurs plus célèbre que les autres deviendra fou à la fin de sa vie.

Pour justifier ces actes aux yeux des nations européennes, Ranavalona Ire imagina de rendre les chrétiens responsables de complot organisé contre elle et d’en faire des condamnés politiques.

Z.R

Midi Madagasikara

Publié dans Les sillons du passé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article