2012-12-19 Ratsimamanga, un patriote fusillé pour l'exemple

Publié le par Alain GYRE

Les sillons du passé : Ratsimamanga, un patriote fusillé pour l'exemple

     

 

Mercredi, 19 Décembre 2012

« Frapper à la tête et rallier la masse »… Gallieni a fait sien ce précepte. Deux grandes figures du nationalisme malgache en furent victimes. Rainandriamampandry et Ratsimamanga. Pour avoir été accusé d’être l’âme de la révolte des « Menalamba », Ratsimamanga, oncle de Ranavalona III, fut fusillé le 15 octobre 1896 sur la place publique avec Rainandriamampandry. Le prince Ratsimamanga était le frère de Raketaka, mère de Razafindrahety (Ranavalona III) et le fils de Razafinandriamanitra, fille de Rahety, elle-même petite- fille de Ranavalonjanahary, tante d’Andrianampoinimerina ! Nous devons une fois de plus ces détails généalogiques à Régis Rajemisa Raolison, une véritable mémoire de la tradition et de l’histoire.

Ratsimamanga symbolisait, aux yeux de Gallieni, le soulèvement d’un peuple qui refusait la colonisation française.

+S.J

Midi Madagasikara

Publié dans Les sillons du passé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article