2013-01-28 Du bâton d'Andriamanalinarivo à l'allégorie du carré de soie

Publié le par Alain GYRE

Du bâton d’Andriamanalinarivo à l’allégorie du carré de soie

     

 

Lundi, 28 Janvier 2013

Comme nous l’avons vu récemment, Andriamanalinarivo a à chaque fois rejeté les appels d’Andrianampoinimerina l’enjoignant à devenir son vassal. Après l’épisode du bâton et de la brasse, voici comment Andriamanalinarivo persista dans sa fermeté. Il envoya cette fois-ci au roi Merina une étoffe de soie au tissage très serré, d’une qualité appelée « Tsiantsaha », en lui soumettant l’épreuve suivante : « Si en tuant un taureau au dessus de ce tissu, Andrianampoinimerina voit une seule goutte de sang passer à travers, je serai son enfant ». Andrianampoinimerina s’exécuta, mais comme prévu par le monarque Betsileo, aucune goutte de sang ne put traverser la toile. Irrité par ces allées et venues de messagers, Andrianampoinimerina ordonna à Andriamanalinarivo d’arrêter cette escalade et de se soumettre simplement. Andriamanalinarivo ignora l’injonction et continua de régner chez lui, jusqu’à ce que son propre fils, Andriambongo, reconnut la suzeraineté d’Andrianampoinimerina. Ce fut au tour de celui-ci d’envoyer au roi Betsileo une belle pièce de soie percée en son milieu. Andriamanalinarivo comprit l’allégorie et prit la sage décision de se soumettre.

+S.J

Midi Madagasikara

Les sillons du passé

Publié dans Les sillons du passé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article