2013-03-02 Andrianahevenarivo, un roi « exigeant » dans son commerce

Publié le par Alain GYRE

Andrianahevenarivo, un roi « exigeant » dans son commerce

Soumis par admin le samedi, 03/02/2013

Ses descendants se succédèrent sur le trône du Boina après la mort d’Andriamandisoarivo (Tsimanato). Ainsi, son fils Andritokafo règna un peu à l’ombre de son géant de père. A sa mort, son fils Andrimahatindiarivo monta à son tour sur le trône et transféra sa capitale à Marovoay. A la mort de ce dernier, c’est à son frère Andrianahevenarivo que le trône revint. Tous ces rois se livrèrent à un intense trafic avec des commerçants et des négriers blancs.

Andrianahevenarivo se distingua de ses prédécesseurs par des exigences qualifiées de « déraisonnables » par ses « partenaires ». Il demandait pas moins de « 4 mousquets, 10 piastres, 4 bambous de poudre, 10 livres de plomb et 100 pierres à fusil par esclave mâle », alors que l’offre des trafiquants est habituellement de « 2 mousquets, 3 livres de poudre, 1 livre de balles et 10 pierres à fusil, ou bien 45 piastres »

Nous verrons lundi comment Andrianahevenarivo, enrichi par ce « commerce », profitait de sa fortune.

+S.J.

Les sillons du passé

Midi Madagasikara

Publié dans Les sillons du passé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article