2013-03-25 A malin, malin et demi

Publié le par Alain GYRE

A malin, malin et demi

 lun, 25/03/2013

 1-antandroy.jpg

Les clans Antandroy comptaient quatre rois principaux dans la deuxième moitié du XIXe siècle. Il s’agit de Tsifanihy Mahatatitsa, Rabindro et Rafaly. Les troupes françaises rencontrèrent une farouche opposition auprès de ces différents clans jusqu’en 1900. Pour obtenir la soumission des plus farouches de ces irréductibles guerriers, les forces françaises usèrent d’un sournois stratagème en s’en prenant à leurs biens les plus chers : leurs troupeaux de zébus ! Et voilà les officiers français, aidés de leurs miliciens, transformés en authentiques… dahalos razziant les villages pour y enlever les zébus. Inconnue des écoles militaires françaises, la méthode a néanmoins fait ses preuves ! Les troupeaux n’étaient restitués que si leurs malheureux propriétaires déposaient les armes. Mais à malin, malin et demi. Ainsi, les Antandroy firent fabriquer par les habiles forgerons de Bekily et de Bekitro des apparences de fusils à partir de vieilles pièces hors d’usage. Ils cachaient soigneusement leurs vrais fusils et remettaient à l’administration ces armes inutilisables ! Néanmoins, 12 235 fusils furent confisqués. Le désarmement des guerriers ne se fit pas sans peine, les Antandroy parvenant à renouveler eux-mêmes leur arsenal.

+S.J.

Les sillons du passé

Midi Madagasikara

 

Publié dans Les sillons du passé

Commenter cet article