2013-03-30 Tsiampody, dernier résistant Mahafaly face aux Français

Publié le par Alain GYRE

Tsiampody, dernier résistant Mahafaly face aux Français

30/03/2013

Voici comment Lyautey à vécu sa rencontre avec Tsiampody, dernier grand roi Mahafaly qui, dans un premier temps, « tôlérait la présence française avec hauteur et dédain ». « Il y a 5 000 à 8 000 guerriers derrière lui qui n’ont jamais vu dans la région plus de 200 à 300 de nos fusils. Officiellement, il nous voit, nous tolère, mais en nous protégeant. Nous sommes pour lui une petit tribu agitée qui est venue chercher fortune près de son royaume, et il ne se rend certes pas compte de ce qu’est la France, ignorant même Tananarive ». Convoqué à l’occasion du passage de Lyautey, Tsiampody se fit escorter de mille guerriers. Lyautey poursuit : « Je les voyais s’avancer sur un vaste front en masse profonde, comme une phalange et, ils donnaient l’illusion de manœuvre. Ils ont formé leur camp à 800 m d’ici, leurs armes prêtes ». Lyautey réunit plus tard tous les rois Mahafaly. « Il y avait derrière eux, en arc de cercle, 2000 hommes accroupis, les fusils à terre, les sagaies hautes. Au point de vue pittoresque, c’était plutôt grandiose. De mon côté, je n’avais que 150 sénégalais, mais sur deux rangs, artistiques, alignés »…

Avec doigté, Lyautey parvint à obtenir l’adhésion de Tsiampody, lui laissant non seulement toutes les prérogatives de son pouvoir, mais lui confiant également le maintien de l’ordre chez les Mahafaly. Quand Tsiampody mourut en 1912, 1 600 zébus furent sacrifiés lors de ses grandioses funérailles. 7 000 bucranes ornèrent son immense tombeau, et son corps fut roulé dans quatre lambamena. Sa sagaie trouva place à ses côtés dans le cercueil. Huit autres cercueils contenant des bijoux, bracelets, étoffes et divers objets accompagnèrent le souverain dans l’autre monde…

+S.J.

Les sillons du passé

Midi Madagasikara

 

Publié dans Les sillons du passé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article