2013-07-08 Andrianahevenarivo, un souverain couvert d’or

Publié le par Alain GYRE

Andrianahevenarivo, un souverain couvert d’or

 

08/07/2013

 

« Enrichi par le commerce auquel il se livrait avec des négriers blancs, Andrianahevenarivo fit  construire à Marovoay un  phare du Cap », écrit Hemmy, le chef de traite qui entretenait avec le souverain des relations commerciales. Voici comment il décrit Andrianahevenarivo qu’il rencontra en 1741. « Le roi était un homme de 30 à 40 ans, de taille ordinaire, assez bien fait, d’une belle allure, ayant une barbe de longueur moyenne et les cheveux élégamment tressés. Il s’était drapé dans un pagne de fabrication  indigène et avait un air majestueux. Il portait sur sa tête une couronne d’or pur qui étincelait et faisait un fort bel effet et, autour du cou, une lourde chaîne d’or dont les maillons étaient aussi gros qu’un tuyau de pipe et qui descendait jusqu’à la taille. Il avait, en outre, une ceinture d’or pur, large de trois doigts, et des bracelets en or de la même grosseur que le collier. Il tenait à  la main un très un beau mousquet, cadeau du capitaine danois « Kerseboom ». C’est Philippe Oberlé qui nous rapporte ce portrait d’Andrianahevenarivo, un roi  couvert d’or, au sens propre du terme.

 

+S.J.

Midi Madagasikara 

Publié dans Les sillons du passé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article