2013-07-22 Grandiose massif de l’Isalo

Publié le par Alain GYRE

Grandiose massif de l’Isalo

 

22/07/2013

 1-isalo_2.jpg

Si les Etat-Unis sont fiers de leur Grand Canyon, nous  pouvons pour notre part nous enorgueillir de notre massif de l’Isalo ! Un massif dans lequel l’érosion a sculpté un somptueux décor sur une longueur de 130 km ! Le naturaliste René Catala, que cite  Philippe Oberlé, nous dit son émerveillement : «...Tantôt dans une lumière violente, tantôt dans une pénombre un peu froide, nous descendons ce couloir de roches fissurées sur un large escalier en pente douce, dont les marches sont autant de terrasses si planes et unies qu’on les croyait taillées par les hommes. Au fait de ces murailles aux strates horizontales, des aspérités en surplomb, gargouilles ou cariatides, sont tapissées de lichens jaunes, gris ou noirs, dont l’élégante polychromie égaie la teinte fondamentale brun-rouge de la roche... ». il poursuit plus loin : «...la lumière rose du matin répand maintenant une magie joyeuse et enveloppe ce paysage tourmenté, qui, hier soir, paraissait si mystérieux sous les rayons lunaires. »

 

Notons que des grottes dites « Grottes des Portugais » existent au cœur de l’Isalo. On suppose qu’elles ont été aménagées vers le XVIe siècle par des naufragés portugais,  qui tentèrent de traverser l’île pour rejoindre des compatriotes établis à Fort-Dauphin. Mais  l’histoire n’explique pas les raisons de la fin de leur voyage dans cette région.  Brigands, proscrits et insoumis firent de l’Isalo leur repaire. C’est là où le chef Bara Inapaka se réfugia, pour ne pas se soumettre à l’envahisseur français.  De nombreux « dahalo » continuent de nos jours à y tendre des embuscades !

 

+S.J.

Midi Madagasikara

Publié dans Les sillons du passé

Commenter cet article