2013-07-31 Une dangereuse conjoncture

Publié le par Alain GYRE

Une dangereuse conjoncture

 

31/07/2013

 

(Voici la suite de la rencontre d’Alfred Grandidier avec le jeune roi Toera)

 1-grandidier.jpg

Avant d’être introduits dans la maison royale, Alfred Grandidier et sa suite devaient passer  devant la maisonnette où étaient  conservées les « Jiny » (reliques royales). du père et du grand-père de Toera. C’était en fait une épreuve ! « ...si en passant devant elles, nous étions  tombés ou même si l’un de nous eut simplement trébuché, le roi et le peuple eussent été persuadés que nous étions venus dans de  mauvaises intentions, et ce petit accident nous eut créé de grosses difficultés et nous eut mis dans une dangereuse conjoncture ! Quiconque en effet tombe devant cette maisonnette est sagayé sur-le-champ, car disent les Malgaches, c’est un « mpamorika », un méchant sorcier dont les « razana » royaux, les ancêtres du roi, dévoilent les mauvaises intentions... On procéda à la distribution des cadeaux que j’offris au roi et, à mesure qu’on les énumérait, un chef du roi versa un peu d’eau sur le baril de poudre, sur la pièce de percale, sur les deux marmites, les deux miroirs, les deux couteaux, les deux patères les cinquante balles et les cinquante pièces de feu, objets que portaient cinq de mes hommes, et chaque fois, mon homme de confiance recevait cette eau dans sa main, la buvait, puis s’essuyait la main sur ses cheveux, en témoignage d’homme-lige, montrant ainsi qu’aucun des objets ne contenaient de sortilège, car s’il en était autrement, les Sakalava ne doutaient  pas qu’il en mourrait sur l’heure ! Les cadeaux sont alors déposés aux pieds du roi et des porteurs, puis les Vezo lui font le « mifaly » (le salut) et nous allons lui serrer la main. Puis levant la séance nous rentrâmes chez nous, passant avec précaution devant la maison des ‘’Jiny’’ ! ». C’est ainsi qu’Alfred Grandidier vécut cette mémorable cérémonie...

 

+S.J.

Midi Madagasikara

Publié dans Les sillons du passé

Commenter cet article