2013-08-01 Le premier ministre impose son choix

Publié le par Alain GYRE

Le premier ministre impose son choix

 

01/08/2013

 

A la mort de Rasoherina, le 1er Septembre 1867, la question  la plus urgente qui se posait aux dignitaires du royaume était le choix du nouveau souverain. Les règles de succession à cette époque avaient été établies par le roi Andrianampoinimerina. En fait, ces règles n’étaient pas très précises,  mais voulaient simplement privilégier la descendance issue de ses  nièces Rabodonandriantompo et Ratavanandriana. Une certaine liberté de choix était donc possible. Mais en suivant les données de l’arbre généalogique, les dignitaires du royaume hésitaient, pour succéder à Rasoherina, entre Rampela, fille de Ramahatrarivo, cousin germain de Rasoherina, Ramoma, veuve du prince Rakotoseheno et cousine germaine de Rasoherina, et la princesse Ravero, petite fille du prince Ramonja, lui-même frère de Ramoma. Comme il y avait urgence, le Premier ministre Rainilaiarivony  proposa, voire imposa son choix en tenant compte de quelques considérations propres à ses intérêts personnels et  pour ne pas réveiller des ambitions mal éteintes, il choisit Ramoma. Celle-ci avait 39 ans et lui 40 ce qui correspondait mieux à son âge étant donné qu’il devait en être  l’époux. Ravero et Rampela étant  encore trop jeunes, les fonctionnaires ont dû accepter bon gré mal gré son choix. La princesse Ramoma prit le nom de Ranavalona II.

 

Z.R.

Midi Madagasikara

Publié dans Les sillons du passé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article