2013-08-12 Circoncision : Une cérémonie originale autrefois

Publié le par Alain GYRE

Circoncision : Une cérémonie originale autrefois

 

12/08/2013

 1-circincision.gif

La circoncision chez les Malgaches a toujours  lieu pendant l’hiver. Généralement entre le mois de mai et le mois de septembre. La veille de l’opération, on plante dans la salle principale de la maison un tronc de bananier au bout duquel on introduit un chandelier. Sur ce tronc, on allume une torche enduite de suif qui ne doit être éteinte que lorsque l’opération a lieu. Danseurs et chanteurs veillent. A l’aube, les hommes et les jeunes, armés de lance et de bouclier, s’en vont chercher « l’eau puissante» (rano mahery) qu’ils puisent à une source limpide non loin du village. Cette «eau puissante» est  recueillie dans une calebasse. Au retour, le long de leur passage, ces hommes courent, volent, brisent tous les obstacles qui se présentent à eux en criant « Zanaboro-mahery » (enfant d’épervier). Lorsqu’ils arrivent à la maison, l’opération commence. L’enfant à circoncire est tenu entre les genoux du grand père sur un mortier en bois au rez-de-chaussée face à la porte. Le père et la mère de l’enfant essayent de le distraire pendant que le « rain-jaza » effectue à l’aide d’un couteau très tranchant son travail. Pendant la durée de l’opération, un homme bat le tambour devant la porte. Il ne s’arrêtera qu’à la fin de l’opération.

 

Z.R.

Midi Madagasikara

Publié dans Les sillons du passé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

maxime guérin 12/08/2013 17:04

La posthéphagie rituelle et l’infection à l’hépatite virale B
CHU d’Antananarivo, Madagascar:
http://ame.enfant.org.free.fr/ame39.html