2013-08-23 Les concessions de Rasoherina

Publié le par Alain GYRE

Les concessions de Rasoherina

 

22/08/2013

 1-rasoherina.jpg

Après l’assassinat de Radama II et des «menamaso», les conjurés devaient prendre rapidement des décisions  sur la succession et l’organisation du nouveau gouvernement. Ils se mirent d’accord pour offrir la couronne à Rabodo, la principale femme de Radama que Ranavalona 1re avait déjà désignée comme souveraine éventuelle. Rainilaiarivony fut chargé par son frère, le Premier ministre Rainivoninahitriniony, de lui transmettre des propositions dans la conduite de l’Etat. Encore toute bouleversée, Rabodo accepta toutes les propositions, de peur de finir ses jours comme son défunt mari. C’est depuis la date du 13 mai 1863 que la  reine a cessé d’être souveraine absolue. Elle est devenue reine constitutionnelle. Elle devait s’engager : primo, à ne plus prononcer de condamnation à mort sans l’assentiment des hauts fonctionnaires et des chefs du peuple. Secundo, à ne promulguer aucune loi nouvelle sans le consentement des autorités. Et tertio, à ne jamais licencier l’armée. Rasoherina est allée même un peu plus tard jusqu’à consentir à lier sa vie avec le Premier ministre en devenant son épouse.

 

Z.R

Midi Madagasikara

Publié dans Les sillons du passé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article