2013-08-28 Diégo terre de légendes

Publié le par Alain GYRE

Diégo terre de légendes

 

28/08/2013

 

Si l’aventure du français Montages peut tenir de la légende, la tradition liée au lac sacré d’Anosiarivo l’est encore plus. A certaines époques de l’année nous rapporte Philippe Oberlé, les habitants du voisinage se réunissent sur ses  berges et sacrifient un bœuf dont les entrailles sont offertes aux caïmans qui vivent dans le lac. Les sauriens, nullement inquiétés par la foule et par les clameurs des réjouissances, poursuit l’auteur, viennent dévorer l’offrande au bord de l’eau ! Une curieuse légende explique ces pratiques qui ne le sont pas moins ! La tradition raconte qu’un village s’élevait autrefois à l’emplacement du lac. Ses habitants avaient la mauvaise réputation d’être singulièrement inhospitaliers. Un  jour, ils auraient refusé de donner de l’eau à un voyageur de passage. Seule une vieille femme compatit à son sort et soulagea sa soif. Sorcier de son état,  le voyageur jeta un sort  sur ces gens hostiles annonçant que le village disparaîtrait sous les eaux et ses habitants transformés en caïmans. La malédiction se réalisa peu après son départ ! Seule survécut la vieille femme charitable, secrètement prévenue par le sorcier, précise Philippe Oberlé. Riverains de la région, ses descendants considèrent les caïmans du lac comme leurs lointains parents. Ils leur offrent ces sacrifices rituels autant par respect que par crainte superstitieuse, conclut Philippe Oberlé !

 

Diégo terre de légendes ? il  est difficile de croire le contraire…

 

+S.J

Midi Madagasikara

Publié dans Les sillons du passé

Commenter cet article