2ème Guerre mondiale: 50 000 Malgaches y participaient...

Publié le par Alain GYRE

 

2ème Guerre mondiale: 50 000 Malgaches y participaient...              

Vendredi, 06 Juin 2014

 

Les yeux du monde entier vont se tourner ce jour en Normandie à l’occasion du 70ème anniversaire du débarquement enclenchant la libération de la France de l’occupation de l’Allemagne nazie, et le début de la défaite de ce dernier.

 

Si les chefs d’Etat et chefs de gouvernement des pays Alliés pendant la grande guerre se donnent rendez-vous sur la côte Nord-est de l’Hexagone, les anciens combattants malgaches se retrouveront à la Résidence de France…

 

Colonie française, Madagascar a contribué à l’effort de guerre de la France. La Grande Ile a ainsi fourni les matières premières pour permettre à l’économie française et des soldats afin soutenir son engagement militaire. Les données statistiques concernant le nombre de soldats malgaches envoyés au front ne sont pas encore disponibles, révèle le responsable auprès de l’Office national malgache des anciens combattant et des victimes de guerre (ONMACVG). Selon les explications, cette direction est encore sur le point de retranscrire les documents d’archives pour recenser les malgaches engagés au front…

 

Toutefois, Mathieu Maurice Ramaroson, ancien président de l’Union nationale des anciens combattants à Madagascar également membre du conseil d’administration de l’ONMACVG, a apporté des explications sur l’engagement malgache aux côtés des français durant la guerre. Comme pour la 1ère Guerre mondiale, M. Ramaroson est certain qu’il y a eu une quarantaine de bataillon de tirailleurs malgaches. Et comme chaque bataillon est composé de 1200 personnes (soldats et officiers confondus), environ 50 000 malgaches auraient donc participé à la 2ème Guerre mondiale aux côtés de la France puis aux côtés de la France Libre du général De Gaulle.

 

Mathieu M. Ramaroson a expliqué la difficulté rencontrée par son association et l’office des anciens combattant à identifier les survivants ayant participé à la guerre de 1939 – 1945. « S’il y a encore des survivants, on peut les compter sur les doigts de la main », continue d’expliquer celui qui a participé à la guerre d’Algérie dans l’Armée française. L’association pensait en effet avoir trouvé d’anciens combattants de la seconde guerre mondiale à Antsiranana et à Fianarantsoa, mais il a été difficile de prendre contact avec eux et de les identifier à cause de l’insuffisance des moyens financiers et logistiques.

 

Notons que l’Office des anciens combattants est le fruit d’une convention franco-malgache signée en 1974, permettant aux deux pays d’apporter leurs soutiens et aides aux anciens combattants et victimes de guerre. Pour cela, l’Office reçoit une subvention annuelle de la France d’environ 17 mille euros, soit environ 70 millions FMG, destiné à payer les retraites des combattants, les secours et les aides immédiates. Une bien maigre somme par rapport aux services rendus à l’ancienne mère patrie… La subvention du côté de l’Etat malgache serait bien plus maigre puisqu’elle est affectée au fonctionnement de l’Office. Notons que ces anciens combattants, s’ils sont malades, n’ont pas accès au centre médico-social de l’ambassade de France et ne peuvent pas prétendre à une prise en charge par l’Etat malgache auprès de l’ex-hôpital militaire de Soavinandriana.

 

 Recueillis par L. T.

La Gazette

Publié dans Guerre 1939-1945

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Delhomme Claude 21/08/2019 19:11

Je suis honteux de voir que la France ne donne que 17 000 € pour indemniser et aider les anciens combattants malagasy. Quand on sait que François de Rugy un ancien ministre a dépensé la même somme pour l'installation d'un dressing dans son logement de fonction... Heureusement, il a démissionné après que d'autres scandales ont été mis au jour par la Presse libre.
En tout cas, un grand merci aux combattants de la grande île qui sont venus participer à la libération de la métropole et à mettre fin au régime nazi.
Un vazaha reconnaissant

jean7288 05/03/2018 18:17

Concernant le canonnier RAKOTOJAONA, j'ai découvert cet autre blog
https://labodiplo.wordpress.com/2014/05/08/8-mai-1945-la-victoire-sur-lhorreur-nazie/
sur lequel j'ai laissé un commentaire (toujours à la modération) et dont l'auteur laisse deviner (à moins de les avoir eues aussi sans plus de précisions) les circonstances de la mort héroïque de ce soldat.
J'espère toujours que mon souci du devoir de mémoire sera récompensé par l’obtention d'informations plus fournies.

Alain GYRE 11/03/2018 18:40

cela me ravi

jean7288 11/03/2018 17:52

Depuis le 6 mars dernier et grâce à votre aimable suggestion, pour laquelle je vous remercie infiniment, j'ai obtenu un contact extrêmement encourageant, constructif et plein d'espoir, auprès de S E M. Jean-Pierre Razafy-Andriamihaingo.
Toute ma reconnaissance.

Alain GYRE 06/03/2018 14:45

Peui être vous sera-t-il possible d'obtenir quelques informations auprès de Monsieur Jean-Pierre Razafy-Andriamihaingo, qui a été Ambassadeur de Madagscar en France

jean7288 01/08/2017 12:36

Bonjour,
Dans le cadre de l'organisation d'un hommage aux 7 tués du 11ème RACLH le 18 juin 1940 à Les Voivres (Vosges), je recherche notamment, parmi ces valeureux soldats, qui, par leur courage, ont sauvé une parcelle de l’honneur des Armées françaises, la trace du canonnier .RAKOTOJONINA pour lequel je ne possède - à part l'acte de décès dressé à Les Voivres le 19 juin 1940 - que les renseignements suivants :
- matricule 313
- classe 1938
- Tananarive
Dans l'espoir d'une réponse, merci.

jean7288 11/02/2018 10:13

C'est précisément cette fiche qui m'a été envoyée par le CAPM de Pau. Outre l'acte de décès dressé le 19 juin 1940, c'est le seul document le concernant que je possède.
Quoi qu'il en soit, je vous remercie sincèrement pour les recherches que vous avez entreprises et que vous poursuivez.
Enterré tout d'abord dans le cimetière de Les Voivres, je n'arrive pas à savoir ce que le soldat est advenu après que ses camarades de combat en aient été exhumés dans les années 48- 49.
J'espère néanmoins pouvoir "épaissir" le dossier d'ici la commémoration.

Bon dimanche

Alain GYRE 11/02/2018 07:39

Bonjour Alain.
Il s'agit du canonnier RAKOTOJAONA et non Rakotojonina. En fichier attache une fiche de son etat-civil et de ses etats de service. C'etait un simple cultivateur de Manjakandriana enrole pour mourir pour la France qui ne fait toujours pas son mea culpa vis-a-vis du massacre de 1947. Une autre histoire.
Bonne journee dominicale.
Jeannot
PS: jr poursuis mes recherches pour voir s'il y a autre chose a trouver

Le 10 févr. 2018 21:02, "Jeannot RAMAMBAZAFY" a écrit :

jean7288 10/02/2018 09:36

Merci de votre réponse mais les soldats (dont celui originaire de Madagascar, annexée par la France à l'époque) que nous voulons honorer, sont tombés au début de la Seconde Guerre mondiale et Beaurains gère essentiellement des victimes appartenant - comme son nom l'indique - au Commonwealth.
Merci.

Alain GYRE 09/02/2018 18:50

Pour connaître le nom des soldats malgaches morts lors de la 1re guerre mondiale
Essayez au centre français du commenwealth à Beaurains (62).

jean7288 09/02/2018 17:46

Bonjour Monsieur,

Sans en avoir été alerté, je reviens sur cette page pour y découvrir votre réponse, ce dont je vous remercie..
Entre temps, j'avais pris attache auprès de l'AACFM d'Antananarivo qui, en raison de ses recherches infructueuses, m'a orienté vers le CAPM de Pau, lequel m'a fait parvenir un extrait des services du soldat RAKOTOJAONA (c'est le nom exact) tout en me recommandant de m'adresser au SHD de Caen... où il n'y a pas grand-chose à son sujet.
Afin d'étayer au mieux le dossier de la cérémonie d'inauguration de plaque commémorative prévue le dimanche 21 juin 2020, je recherche tous les renseignements possibles le concernant (archives, certificats divers, photos éventuelles, famille et descendance possible) afin de le rendre - ainsi que ses camarades tombés ce jour-là - bien "vivant" dans l’esprit des participants (dont quelques autorités malgaches espérées) à la manifestation dont les détails restent à finaliser.
Par avance, je vous remercie.

Jean NOËL
02 43 45 05 59

Fontvieille 24/02/2016 13:11

C"'est avec plaisir que je découvre ces informations Madagascar a connu en 1947 en partie la même histoire que tous les peuples colonisés . Les soldats se sont battus contre les nazis et au retour au pays ils ont eut envie de se libérer de la colonisation et cela entraîne la population sur cette demande et sur des problèmes propres à Madagascar

gasnot 28/04/2017 14:13

Commémoration des Soldats Malgaches morts pour la France,
durant la guerre de 1917

Dans le cadre de la première commémoration des soldats Malgaches Français morts pour la France, durant la guerre de 1917, par une association indépendante.
Je vous propose de nous réunir le 20 mai 2017 sur ce monument aux morts du Parc Tropical de Nogent sur Marne, à 15h00. Station Nogent sur Marne - RER A.

La cérémonie sera organisée par le CEFMAD, pour cette année.
Les autorités de l'Ambassade Malgache seront conviées avec les autorités Françaises, le gestionnaire du site du parc florale, la mairie de Paris et les représentants des anciens combattants.

Toutes les associations et les particuliers désirant y participer seront les bienvenus, dans le respect des lieux.
A l'issue de cette cérémonie, le Cefmad proposera l'organisation de la cérémonie pour l'année suivante aux futurs volontaires.

Le CEFMAD souhaite confier la gestion de cette cérémonie à tour de rôle, afin que chacun puissent s'approprier et honorer ses hommes tombés, pour la France, avec le plus grand respect, face aux sacrifices qu'ils nous ont offert afin que nous soyons libres aujourd'hui.

Merci de confirmer votre présence via notre mail : cefmad@gmail.com

si vous désirez co-financer la couronne de fleur, merci de nous informer.
vous pouvez aussi déposer en votre association une couronne.


Cordialement

CEFMAD
Christophe gasnot

06 52 94 53 23