60ème Journée Mondiale des Lépreux

Publié le par Alain GYRE

60ème Journée Mondiale des Lépreux : Que de combats menés par la Fondation Raoul Follereau pour éliminer la lèpre et soigner les malades !

     

 

Vendredi, 15 Février 2013

  1 lèpre

Le 14 février Madagascar a célébré la 60ème Journée Mondiale des Lépreux, qui fut initiée par Raoul Follereau, et cet anniversaire est l'occasion de mesurer le chemin à parcourir jusqu'à l'élimination de la maladie et de mobiliser les générosités.

Dans les pays où sévit encore la lèpre, comme Madagascar, la JML est à la fois un jour de reconnaissance des malades et de sensibilisation des populations.

La lèpre est une maladie du fond des âges. On en parlait déjà en 3 500 avant JC. C'est une maladie qui ne tue pas, mais qui exclue et, dépistée trop tard, peut handicaper à vie.

Avec un nouveau cas dans le Monde toutes les 3 minutes - 219 075 en 2011 (source OMS) - elle continue de se propager. Elle touche aujourd'hui environ 1 million de personnes dans le monde.

Parmi ces nouveaux cas, plus de la moitié présentent la forme la plus contagieuse et plus de 12 000 d'entre eux, des incapacités sévères. Pour des raisons culturelles, géographiques et économiques, les personnes retardent leur prise en charge, quitte à aggraver leur situation. 2 à 3 millions de lépreux guéris souffrent aujourd'hui de séquelles invalidantes et irréversibles.

Pour la Fondation Raoul Follereau, il est essentiel de dépister et de traiter la maladie le plus tôt possible, pour éviter des conséquences encore plus dramatiques chez le malade.

Joseph, un malade, témoigne : "J'aurais perdu mes mains sans les médicaments du dispensaire. Aujourd'hui, j'ai guéri de la lèpre. Je peux cultiver ma terre et nourrir ma famille ". Cet aveu montre à l'évidence le problème fondamental à résoudre et l'enjeu humanitaire et social qu'il représente.

La Fondation Raoul Follereau soutient également la réinsertion sociale de malades handicapés guéris : vannerie, couture, commerce, pêche, culture, élevage, menuiserie… autant d'activités grâce auxquelles ils peuvent se prendre en charge et reconstruire leur vie.

Enfin, la Fondation Raoul Follereau soutient financièrement et techniquement la recherche. Elle coordonne notamment un projet mené conjointement avec plusieurs autres associations internationales de la fédération dont elle est membre fondateur*. Ce projet vise la surveillance de la résistance aux médicaments utilisés pour le traitement de la lèpre notamment à Madagascar.

Sur la Grande Ile, la Fondation Raoul Follereau appuie le Ministère de la Santé, son programme National de Lutte contre la lèpre, et une quarantaine de centres privés répartis dans tous le pays.

* ILEP : Fédération internationale des associations luttant contre la lèpre dans le monde, initiée par Raoul Follereau pour coordonner les actions.

Contacts presse :

Dr Bertrand Cauchoix

032 05 061 92

cauchoixbertrand4@gmail.com Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Gregoire Detoeuf :

032 07 061 95

gregoiredetoeuf@gmail.com

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article