A l’IFM : une exposition à voir

Publié le par Alain GYRE

A l’IFM : une exposition à voir       

Mardi, 17 Septembre 2013

 

Poignantes. Crues. Simples. Vraies. Telles sont les photos de Philippe Gaubert, exposées dans le hall de l’IFM (ex-CCAC), depuis le vernissage du 9 septembre.

 

Allant de la Réunion à Antananarivo, ces photos sont révélatrices du quotidien de ces créatures bizarres de la nuit. Travestis, les appelle-t-on. Hommes le jour, femmes la nuit.

 

La pudeur, qui ne fait pas partie de leur vocabulaire, ne se retrouve pas non plus dans ces photos de l’artiste. Dans ses « propos décousus » sur les photos exposées, l’académicien Serge Henri Rodin nous rappelle que les « Sarim-bavy », (dont l’exposition porte le nom) ont toujours fait partie de la vie malgache, bien qu’ils (elles) restent cachés et appartiennent uniquement au monde de la nuit.

 

Que ce soit en province, ou dans la capitale, seules les mœurs occidentales apportées par la mondialisation et cette politique « anti-gay » ont poussé la communauté malgache à les voir négativement. Philippe Gaubert a déjà travaillé avec d’autres artistes et a créé ou travaille en partenariat avec des associations pour la communauté transgenre. Son exposition de photos « Sarim-bavy » sera ouverte au public jusqu’au 28 septembre.

 

   Notons que les Malgaches ont toujours été tolérants à l’égard des « trans », les lesbiennes et les gays. A Antananarivo, il y eut même, dans les années 90, des défilés des homosexuels, sans que cela dérange le public.

 

Sarah R.

 

 

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article