Accès à l’électricité – Planification communale dans la Grande Ile

Publié le par Alain GYRE

Accès à l’électricité – Planification communale dans la Grande île

 eco14-300x139.jpg

Dans le cadre du projet d’électrification rurale rHYviere (Réseaux hydroélectriques villageois, énergie et respect de l’environnement) à Madagascar, le Groupe de recherches et d’échanges technologiques (GRET)  expérimente la réalisation d’un Plan communal de développement de l’électricité. Il s’agit d’un processus de concertation communale qui vise à formuler des solutions d’électrification adaptées aux besoins des ménages vivant dans des hameaux isolés non raccordés au réseau électrique. Les trois communes de Sahasinaka, Fenomby et Mahabako, qui forment une intercommunalité alimentée par un même réseau hydroélectrique, sont les premiers sites à bénéficier de cette démarche de planification à Madagascar.  Le Gret assure la reconnaissance des sources énergétiques potentielles sur le territoire des communes (hydroélectricité, éolien et solaire), inventorie les besoins de chaque localité et réalise des avant-projets sommaires pour les solutions économiquement viables. Les communes doivent ensuite assurer une planification des investissements en fonction des priorités qu’elles ont définies conjointement. La présence d’un délégataire de service d’électricité dans les chefs-lieux de ces trois communes garantit la qualité du service et le bon entretien de ces investissements décentralisés.

 

Chantier de Tolongoina

 

Le Gret conçoit, teste et vulgarise des mécanismes de développement des réseaux électriques ruraux alimentés par des microcentrales hydroélectriques à Madagascar. Il conçoit, avec les acteurs du secteur, des outils et procédures permettant le développement de la filière, et accompagne le  développement de trois réseaux hydroélectriques dans le cadre de partenariat public-privé, permettant d’alimenter en électricité plus de 14.000 personnes dans trois régions de Madagascar. Le chantier de Tolongoina est déjà finalisé, et les délégataires des trois réseaux ont été sélectionnés. Le projet sous financement de ADER (Agence pour le Développement de l’Electrification Rurale) et de l’Union européenne (UE) a démarré le 1er janvier 2008 et prévu se terminer au 6 juillet 2014 pour un montant de 2.302.710 d’Euros.  Il développe également un observatoire de l’électrification rurale (Ampere) permettant le suivi de l’évolution du secteur par l’ADER. La mise en place du système «  paiement pour services environnementaux » (PSE) est expérimentée pour permettre la pérennité de la ressource en eau qui alimente la centrale de Tolongoina en quantité et en qualité.

 

Recueillis par Solo Rabefiringa (Source : GRET)

Madagascar Matin

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article