Aéroport de Nosy-Be : Mise en place d’une équipe cynophile de détection d’explosifs

Publié le par Alain GYRE

Aéroport de Nosy-Be : Mise en place d’une équipe cynophile de détection d’explosifs

(15-09-2014)

laune.20140915.aeroportNosyB.jpg

Un pas de plus est réalisé dans le renforcement de la sécurité des passagers en partance sur l’international à partir de l’aéroport de Nosy-Be.

La CSPI vient de prouver, une fois de plus que les actions qu’elle entreprend dans le domaine de la sûreté aéroportuaire sont réelles. Cette entreprise à qui, l’Etat a concédé les opérations pour assurer la sûreté aéroportuaire met en place à partir d’aujourd’hui une équipe cynophile spécialisée dans la détection des matières explosives.

 091520140903chien-245x186.jpg

Professionnalisme. La présence d’une telle équipe va probablement rassurer les passagers des vols internationaux car les risques d’introduction d’explosifs à bord des avions seront diminués. En effet, le maître-chien Andrianjakarivo Rijasoa Olivier dirigera son chien malinois nommé First pour parer à toutes tentatives d’introduction d’explosifs. Un travail qui sera assuré avec professionnalisme, puisque l’équipe a été formée en France dans le centre cynophile de la CSPI pendant cinq mois et est capable de détecter les 7 principales catégories d’explosifs utilisés actuellement dans le monde. D’ailleurs cette équipe cynophile a reçu la certification de la Direction Générale de l’Aviation Civile (France) pour intervenir sur une plate-forme européenne. En somme, indirectement la CSPI contribue à la mise en place des mesures pour lever la mise en annexe B de Madagascar.

 

Agréments européens. A noter que dans l’ensemble, la CSPI dispose de 5 binômes cynophiles formés en France et dont une partie contribue au contrôle du fret d’Ivato. La performance et la certification de ces équipes ont permis à la plate-forme d’IVATO d’obtenir en juillet 2014 les agréments de l’Union européenne indispensables à la poursuite du trafic du fret aérien. L’équipe de Nosy-Be sera notamment chargée de lever le doute sur certains bagages de cabine déclarés suspects après analyse radioscopique d’un opérateur CSPI, de réaliser des fouilles préventives de locaux dans le cas d’accueil de VIP en salon d’honneur de l’aéroport, de réaliser dans les normes OACI l’inspection filtrage des bagages de soute en mode dégradé dans l’attente de la mise en place d’un appareil de type d’EDEDS (Explosive DetectionSystem), et enfin de lever le doute sur un bagage abandonné sur l’emprise aéroportuaire.

 

« La mise en place des équipes de CSPI instruites selon les critères internationaux au centre de formation CSPI d’Antananarivo, des matériels de radioscopie et d’inspection (appareils RX, portiques de détection, magnétomètres) cumulée avec le déploiement de cette équipe cynophile de détection représentent un bond qualitatif impressionnant pour la sécurité des passagers partant vers l’international à partir de Nosy-Be » indique-t-on. Un progrès déterminant qui bénéficiera évidemment aux compagnies aériennes et aux touristes qui utilisent les aéroports internationaux.

 

R .Edmond

Midi Madagasikara

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article