Afrobasket U-18 – L’Angola brise le rêve malgache

Publié le par Alain GYRE

Afrobasket U-18 – L’Angola brise le rêve malgache

revue-de-presse-1-3758.jpg

Tout allait bien pour les Malgaches (en vert) durant les trois premiers quarts temps

09.08.2014

Le rêve de la sélection nationale d’aller dans le carré final de l’Afrobasket U-18 s’est écroulé, hier. Elle s’incline devant les Mondialistes angolais et prend la porte de sortie.A

Il n’y aura pas de demi-finale pour l’équipe nationale. Les protégés d’Angel Manzano ont connu une grosse désillusion, hier, devant leur public. Les Mondialistes de l’Angola ont brisé leur rêve (77-87) en quart de finale de la version 2014 de l’Afro­basket U-18 masculin.

 Dominateurs presque dans toute la majeure partie de la rencontre, Kiady Rabarijoelina et ses camarades n’ont pas su garder leur avantage et ont craqué durant les cinq dernières minutes de la fin. Ce n’est pas encore fini pour eux. Ce jour, ils disputeront les 5e, 6e, 7e et 8e place contre le Mozambique.

 Que retenir de cette rencontre   Que les Angolais ont de sérieuses ambitions, mais aussi des moyens à la hauteur de leurs envies d’aller dans le carré final contre la Tunisie, vainqueur logique de Mozambique (70-58). Face à une attaque menée par Simao da Rocha Lutonda (21 points), meilleur marqueur de la rencontre, et une défense axée sur le marquage individuel, nos porte-fanions ont connu un dur retour à la réalité après leur match remporté à la dernière seconde de mercredi contre le Mozambique. « Les Angolais sont forts en tirs de loin », reconnaît Angel Manzano.

 Or, la bande à Eddy Ramanampisoa n’a pas tardé à rentrer dans le match. Les attaques se sont concrétisées. Et de l’autre côté du terrain, les Angolais ont peiné devant le mur défensif malga­che. Ils sont restés près de trois minutes sans marquer. Les deux lancers-francs d’Yann Rakoto­malala ont marqué le premier quart-temps remporté par les Malgaches (18-14).

Fin des illusions

 

Durant le deuxième acte, les choses ont évolué pour les visiteurs qui ont fini par égaliser (14-14) avant d’être menés à nouveau (37-40). C’est d’ailleurs le score au tableau à la pause.

 Au retour des vestiaires, repartant à l’assaut, les locaux ont de nouveau pris l’avantage. Et la machine angolaise a commencé à se gripper. Manque d’inspiration, de concentration, peut-être de lucidité, ou encore une confusion entre vitesse et précipitation, le mauvais scénario a repris. Une occasion pour Kiady Rabarijoelina (12 points), Livio Ratianarivo (9 points), Orlando Rahajaniaina (10 points), et les autres de s’échapper de nouveau. La belle contre-attaque de Kiady Razanamahenina a permis au camp malgache de toujours mener à la fin de la troisième manche (66-55).

 Le dernier quart-temps signe la fin des illusions pour Madagascar qui boira le calice jusqu’à la lie, ne marquant pratiquement rien pendant trois minutes. Si les Angolais voyaient tout leur réussir, Elly et ses camarades ont tout raté. Cela s’ajoute aux fautes bêtes permettant aux adversaires d’assurer cinq lancers-francs sur les dix occasions. Cinq minutes avant la fin, les Angolais remettent le tableau à zéro (70-70). C’est là que les Malgaches ont flanché. Ils ont encaissé panier après panier. Menés de plus de cinq points (79-72) après un dunk spectaculaire de César, les locaux arrivent malgré tout à surnager (79-77). Mais la cause était entendue, malgré les efforts d’Yann Rakoto­malala en toute fin de partie, le navire aura bel et bien pris l’eau.

 Le score (87-77) est une surprise pour les Angolais qui savourent leur qualification dans le carré d’as. « On était un peu surpris, mais au final, c’est la victoire qui compte », a lancé Carlos Dinge, aux anges. Comme leurs joueurs cadets, vainqueurs de l’Afrobasket U-16 masculin en 2013, à Madagascar, qui disputent actuellement le Mondial U-17, à Dubaï, les Angolais tentent d’aller jusqu’au bout en finale de la compétition.

Soafara Pharlin

L’Express

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article