AFROBASKET U-18 MASCULIN – L’embarras du choix pour le staff technique

Publié le par Alain GYRE

AFROBASKET U-18 MASCULIN – L’embarras du choix pour le staff technique

 afrobasket

L’équipe nationale U-18, recevant les instructions du staff technique

 

29.07.2014


À l’Afrobasket U-18 masculin, le staff technique de la Fédération malgache de basket-ball (FMBB), semble n’avoir rien laissé au hasard. Il dispose de l’embarras du choix, pour clôturer la liste des douze joueurs qui pourront atteindre l’objectif fixé durant cette joute africaine, dont le coup d’envoi sera donné dans trois jours, au Palais des Sports et au gymnase de Mahamasina.

 Prévue hier, la publication de cette liste est encore en attente. Mais le staff technique n’a pas à s’en plaindre. Le plus important est de trouver aussi la meilleure formule. « Ce dernier test-match gagné devant l’équipe de TTS, championne de Madagascar NIB homme, (110- 97), dimanche, a tout changé. Peut-être trop attendus, les seize joueurs ont répondu présents, et ont donné le meilleur d’eux-memes. Ce qui rend difficile à la sélection finale », avoue Mamy Razafindrakoto, alias Kim’s, membre des sélectionneurs nationaux.

 Hier très tard dans la soirée, le staff technique était encore en réunion pour en discuter. Des noms qui, d’après les sélectionneurs, devront être passés et validés par la Fédération avant d’être publiés. Pour revenir sur cette rencontre dominicale, comme les seize joueurs ont tous marqué l’esprit, en signant chacun des points, pour offrir à la sélection nationale les 110 points, ils ont, par contre, poussés aux fautes pour la trentaine, enregistrées à la fin de la rencontre. C’est pour dire qu’ils ont tous émerveillé le public du Palais des Sports.

 Dans cette liste, Mamy Razafindrakoto tient ainsi à expliquer, qu’après l’élimination des quatre joueurs, ces derniers resteront au sein de l’équipe nationale, en continuant les activités des retenus. Histoire d’entretenir la solidarité que les joueurs ont créée depuis l’année  dernière.

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article