Agriculture: le SRI reste peu utilisé

Publié le par Alain GYRE

Agriculture: Le SRI reste peu utilisé

     

 

Mercredi, 16 Janvier 2013

riz

Le système de riziculture intensif(SRI), inventé à Madagascar il y a 30 ans, fait partie de ce qu’on appelle nouvelle agriculture. Il est pourtant peu utilisé sur place et très répandu en Asie. Il manque à ces hommes, et surtout à ces femmes courageuses, des petits outils essentiels comme des brouettes, des râteaux, des sarcloirs, etc, des animaux de traits et des charrettes, mais aussi, des maisons de semences citoyennes, des prêts bancaires à bas taux, des infrastructures telles que routes et stockages publics et bien sûr de la formation scolaire. Alors dans un pays, ou les ruraux sont extrêmement pauvres, de nombreux éleveurs nomadisent leurs troupeaux à travers la brousse malgache à la recherche de nourriture. Dans le pays où le zébu-viande est une des grandes richesses négociables, les bêtes sont de plus en plus nombreuses. Les bergers brulent fréquemment les broussailles et les arbres sur les surfaces immenses des parcours, pour que leurs bêtes trouvent de nouveaux espaces et, après la saison des pluies, de l'herbe tendre. Double catastrophe environnementale. D'une part l'humus fertile, sans racines pour le retenir ni couvert végétal, est lavé par les pluies torrentielles de l'été austral et vient rougir la mer et, de l'autre, les accapareurs des pays riches en profitent pour prétendre que ces terres ne sont pas ou mal exploitées, et n'appartiennent à personne.

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article