Agriculture:un apport de 70% des revenus à l'exportation

Publié le par Alain GYRE

Agriculture: Un apport de 70 % des revenus à l’exportation

     

 

Lundi, 23 Juillet 2012

Madagascar est la plus grande de toutes les îles de l’océan Indien. Ses paysages s’étendent sur des milliers de kilomètres, et forment un paysage au relief très varié.

Les températures plus chaudes des zones côtières présentent les caractéristiques idéales pour les cultures tropicales (litchi, poivre, cacao, vanille, girofle…), tandis que les régions du centre se prêtent d’avantage aux cultures tempérées (fruits et légumes divers). Le riz est cultivé sur près de la moitié des terres cultivées, surtout dans les Hautes Terres.

Les zones cultivées sont caractérisées par la petite taille des exploitations (70 % des agriculteurs occupent un champ de moins d’1,5 hectare). Ces petites parcelles souffrent de l’absence de rotation, de pratiques culturales comme la culture sur brûlis qui accentue l’érosion des terres cultivables, mais aussi de la plantation de variétés traditionnelles, qui engendre une dégénération des variétés de graines. D’autres facteurs, comme le manque de systèmes d’irrigation et l’utilisation parfois inappropriée de pesticides viennent s’ajouter. Tout cela fait qu’en terme de production, l’agriculture à Madagascar cherche à augmenter ses rendements. L’agriculture présente donc un potentiel de développement important, sans contrainte de surface cultivable (contrairement aux autres îles de l’océan Indien).

Aujourd'hui à Madagascar, 80 % de la population est vouée de près ou de loin à l’agriculture qui représente 39 % du PIB. L’agriculture apporte à elle seule 70 % des revenus à l’exportation (export de vanille, café, thé, girofle, poivre, litchis et crustacés).

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article