Agrumes

Publié le par Alain GYRE

Agrumes 

Lundi, 11 Août 2014

  Une nouvelle variété créée par AMV L’entreprise Amoron’i Mania voasary (AMV) présente depuis 10 ans à la foire rurale Fier-Mada propose à la 16ème édition de cette foire une nouvelle variété de son propre cru. Baptisée AMV, cette nouvelle variété est le résultat du croisement d’un mandarine et d’un orange. Le gérant d’AMV, Richard Ravonindrato explique : « Pour créer cette nouvelle variété, nous avons mené les recherches et expérimentations depuis 4 ans déjà. Une autre nouvelle variété est en cours de création. Elle résultera du croisement de deux orangers « zanatany », c'est-à-dire des variétés locales ». L’entreprise AMV est connue pour ses actions de promotion de la culture d’agrumes. Elle propose 16 variétés différentes adaptées à tous les sols et climats du pays. Ces variétés sont issues des tests et expérimentations menés sur 35 variétés plantées en 1987 à Fiadanana Ambondromisotra, dans le district d’Ambatofinandrahana. Ces travaux ont permis d’identifier les variétés adaptées aux différentes zones agro-écologiques et les besoins du marché. Jusqu’ici, les demandes du marché local dépassent les offres. La preuve en est le prix encore élevé des agrumes, notamment les oranges et mandarines. Il est à 2 000 Ar/kg pour les produits de qualité et ce prix va jusqu’à 6 000 Ar/kg dans les grandes surfaces.

D’après l’AMV, le prix devrait se situer à 1 000 Ar car l’entretien d’un pied d’oranger est de 5 000 Ar/an. Or, un oranger peut donner 50 kg à partir de sa 7ème année et 200 kg à la 10ème année et au delà. Comme quoi, le producteur fait des superbénéfices. A la Fier-Mada qui a démarré hier pour être clôturée le 10 août prochain, l’AMV propose les jeunes plants d’agrumes à 2 500 Ar l’unité. Mais son gérant précise qu’outre l’aspect commercial, l’entreprise est présente à la foire pour renforcer le contact avec ses clients. Certains lui demandent en effet de descendre jusqu’à leur plantation pour des conseils. D’autres demandent son expertise pour démarrer… A l’heure actuelle, les régions les plus intéressées par la culture d’agrumes sont l’Anosy et l’Androy. D’ici 5 à 6 ans donc, ces régions vont pouvoir proposer des produits issus des jeunes plants et techniques prodigués par l’AMV. Le gérant de l’entreprise note que les producteurs de ces régions assimilent vite et bien les techniques qu’on leur inculque. C’est parce qu’ils n’ont jamais planté des agrumes auparavant. Mais ailleurs, les gens ne sont pas facilement perméables aux techniques et s’accrochent à celles qu’ils ont adoptées depuis des décennies.

 

Toutefois, le sol perd de sa fertilité et les maladies qui attaquent les agrumes sont multiples. Cette situation exige de nouvelles techniques et les recherches effectuées par l’AMV permettent d’en disposer. L’objectif est de ne pas cultiver des agrumes au pif mais de savoir doser, par exemple, l’engrais à apporter aux plants suivant leur âge… Pour le moment, les besoins du marché local en agrumes ne sont pas encore satisfaits. C’est ainsi que des industries agroalimentaires s’approvisionnent en Afrique du sud. La production locale gagnera donc à se développer.

 

Fanjanarivo

La Gazette

 

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article

rakotovao rondrolalaina 18/05/2015 16:45

Salama,
Mba mangataka ny nomerao finday ny Amoron'ny mania voasary izay mba afaka manome na manana azafady.Te hanafatra mantsy aho kanefa tena sahirana fa tsy manana contact-ndrizareo .
Misaotra mialoha;

rasamoelina 17/05/2015 09:27

bonjour à tous,
pourriez-vous me donner le numéro de tel du gerant de l'AMV afin que je puisse commander des jeunes plants des agrumes .
Merci de votre collaboration.

Alain GYRE 20/05/2015 08:12

Je n'ai pas trouvé d'adresse, ne N) de téléphone ni de mail de l'AMV mais
Richard RAVONINDRATO, gérant de l'AMV, a un compte Facebook envoyez lui un message