Akama : Le sport des potes

Publié le par Alain GYRE

 

Akama : Le sport des potes

 

Depuis janvier, le skate malgache dispose d'une plateforme internet destinée à mieux le faire connaître sur l'international. Akama Malagasy Skateboarding est né de la rencontre entre le Français Guillaume Grasse et les skateurs de la capitale, gros coup de cœur à la clé.

 1-skate_2.jpg

Une vitrine internationale pour le skateboard malgache ? Telle est au départ l'ambition du Français Guillaume Grasse, initiateur du site Akama (littéralement amitié) Malagasy Skateboarding, opérationnel depuis janvier dernier. Les fans de planches à roulettes peuvent y trouver toutes sortes d'informations écrites, mais aussi des photos et des vidéos sur les skateurs de l'île dont la réputation va croissant à l'extérieur. « Quand je suis arrivé à Madagascar en octobre 2012 et que je les ai vus évoluer à Mahamasina, c'a été une claque pour moi. Ils avaient le même niveau que mes potes en France, sauf que mes potes arrivent à vivre du skate chez eux. » Cherchez l'erreur !

 

Skateur lui-même, il ne peut qu'admirer ces petits gars sans un rond qui n'ont pour s'entraîner que des planches plus qu'usées et rivalisent pourtant de prouesses techniques. « Le matériel est quasiment introuvable, ou alors disponible à des prix déraisonnables. Une deck (planche) représente ici l’équivalent d’un mois de salaire moyen… » De là l'idée de mettre en place un support pour montrer ce dont sont capables les skateurs malgaches, mais aussi dans l'espoir de recevoir du matériel de la communauté des skateurs. Les réponses ne se sont pas fait attendre. En six mois, les dons de boutiques spécialisées (Wallstreet Skateshop à Lyon, notamment) et de particuliers envoyant du matériel d'occasion n'ont cessé de se succéder. Jusqu'à l'association Astuss Skate Asso qui prendra contact avec Akama pour organiser une énorme collecte de matériel à leur bénéfice dans cinq villes du sud-ouest de la France.

 

Le site recèle à ce jour 17 articles en ligne, disponibles en trois langues (malgache, français, anglais). Il est fréquemment mis à jour au fil des rencontres et des suggestions, avec la volonté clairement affirmée de ne pas se limiter pas au skate de la capitale : « Il y a peu, nous avons publié un article très complet sur le skate à Toamasina, écrit par Andry Tokinomena dit Dowz, une référence ! » Plus orienté images que textes, Akama fait la part aux figures acrobatiques ou tricks dans le jargon, avec même un concours photo qui devrait s'ouvrir dans le courant du mois de septembre.

 1-skate_3.jpg

Guillaume Grasse n'est pas pour rester éternellement au pays. Déjà, il a à cœur de déléguer au maximum à Rollin Ran qui administre le site avec lui depuis le départ. « À terme je souhaiterais ne plus être qu'un simple contributeur via mes photos », explique-t-il. Car il est d'abord un shooter. « Dès qu'un skater fait une belle figure, je m'arrête pour le photographier, il y a aussi Steve qui filme tout le temps. » Ambohibao, 67 Hectares, Ampefiloha et bien sûr Mahamasina, tous les spots de la capitale sont dûment couverts par Akama. « Après tout le skateboard, c'est aussi s'approprier le milieu urbain », fait valoir Guillaume Grasse.

 

 

 

http://akamaskate.wordpress.com

 

 

Joro Andrianasolo

(article publié dans no comment magazine n°43 - Septembre 2013 ©no comment éditions)

 

No comment&éditions est une maison d’édition malgache créée à Antananarivo en novembre 2011.

Elle publie principalement des livres sur Madagascar.

Ils sont distribués en librairie à Madagascar et en France.

Coordonnées à Madagascar : 2, rue Ratianarivo, immeuble Antsahavola, Antananarivo 101 - +261 20 22 334 34.

Coordonnées en France : 58, rue de Dunkerque, 75009 Paris - 06 12 75 51 06.

http://www.nocomment.mg

www.nocomment-editions.com

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article