Alamahady: les Zanadranavalona à Anosimanjaka

Publié le par Alain GYRE

Alamahady: Les Zanadranavalona à Anosimanjaka

Mardi, 14 Août 2012

Cela fait plus de 300 ans que la cérémonie de l'Alamahady est célébrée avec faste depuis par les Zanadranavalona d'Anosimanjaka.

C'est un véritable culte qui est rendu à Ranavalotsimitoviaminiandriana leur aïeule, surnommée Nenibe. Cette année, ils se donnent rendez-vous à Anosimanjaka à dix-sept kilomètres de la ville d'Antananarivo dans l'axe nord-ouest, samedi prochain pour le premier jour de l'Alahamady. La célébration sera marquée par une importante cérémonie rituelle et religieuse. Les Zanadranavalona apporteront diverses offrandes : parfum, bonbons, miel, banane et se plient le jour du Fandroana au sacrifice rituel de deux " omby volavita ". Après le sacrifice, la viande appelée " hena manitra " est distribué à l'assistance. Trois endroits serviront de lieux de culte : le Tranomanara où sont gardées les reliques de la Reine ; Ambatondrafotsy, un rocher qui surplombe le puits et à l'est du puits, sur le flanc de la colline, Ampamolesana. Ranavalomanjakatsimitoviaminiandriana serait la fille du roi merina Andriamasinavalona ayant régné entre 1675 et 1710 et d'une ondine (zazavavindrano) originaire d'Iharamy, un village près d'Ambohimanambola. Elle a vécu à Alasora avec son père. Plus tard elle a choisi de s'établir à Aminampanga, un îlot entouré d'étang, qui est devenu plus tard Anosimanjaka (l'îlot qui détient le pouvoir). Son époux était peu connu. Elle eut quatre filles et cinq garçons dont les descendants se sont éparpillés un peu partout dans la région. Ses filles ont donné naissance à d'illustres princes. Entre autres, Ramanitrandriantsimitovy, mère de Rasoherina, grand-mère d'Andrianampoinimerina. Rappelons que des rois et reines célèbres sont nés un Alamahady : Andrianampoinimerina, Andriamasinavalona, Ranavalotsimitoviaminandriana.Pour l'occasion, tout le Marovatana (Ambohidratrimo, Anosimanjaka, Ambohitrimanjaka) revivra les rites et coutumes ancestraux qui ne sont plus pratiqués ailleurs. Cet événement festif, par hasard ou non, coïncide souvent avec le Ramadan musulman.

La Gazette

Publié dans Coutumes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article