Allée des baobabs: le plus vieux a 400 ans d'âge

Publié le par Alain GYRE

Allée des baobabs: Le plus vieux a 400 ans d’âge

     

 

Jeudi, 11 Octobre 2012

allee-des-baobabs-1.jpg

Connue des touristes depuis 2009, l’allée des baobabs « Andasonia grandidieri » située à 20 km au nord de Morondava attire aussi de plus en plus de nationaux, d’autant que la RN 35 reliant Miandrivazo à Morondava vient d’être réhabilitée. D’après l’association locale qui la gère avec l’ONG Fanamby, 327 baobabs adultes se trouvent sur les 320 ha d’aire protégée incluant la fameuse allée. Parmi ces géants de la grande famille des arbres, certains ont 400 ans d’âge, toujours d’après l’association. Le plus volumineux a une circonférence de 13,39 m, contre plus de 21 m pour le grand baobab de la ville de Mahajanga. Les baobabs ont l’allure d’arbres renversés avec des branches et feuillages ressemblant à des racines et tous situés tout en haut de l’arbre. L’association fait un suivi mensuel des baobabs de l’aire protégée pour observer leur croissance. Il faut mentionner que cette essence atteint seulement 2 m de hauteur environ en 3 ans. Malgré tout, l’association en plante tous les ans, soit 800 pieds en 2010, contre 130 en 2011 et 180 en 2012. Les jeunes plants poussent bien. Sinon, l’allée attire 20 à 60 touristes par jour en haute saison. Ces derniers sont de plus en plus nombreux cette année. Ils viennent le matin pour prendre des photos et l’après-midi, pour admirer le coucher du soleil sur l’allée.

L’association vit des droits de parking de 2 000 Ar par véhicule ainsi que des produits de l’artisanat dont notamment des baobabs amoureux en bois précieux sculpté. Mais l’allée ne compte aucun baobab amoureux. Il faut faire encore plusieurs dizaines de km sur la piste menant à Mangily pour en contempler un. L’allée des baobabs lancée par le festival Jama en 2007, est selon l’Office régional du tourisme du Menabe, la porte d’entrée aux aires protégées au nord de Morondava. Elle se trouve sur la piste de Belo-sur-Tsiribihina et côtoie la réserve spéciale d’Andranomena, l’aire protégée du Menabe Antimena où se trouve le camp Kirindy, le lac Bedo, des sites écotouristiques comme Mangily.

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article

meranthe 11/10/2012 20:19

il n'est pas tout jeune celui là

meranthe.c 11/10/2012 19:04

il en a vu passer du monde, dommage qu'il ne puisse pas raconter tout ce qu'il a vu et entendu !!!