Alphabétisation: 50 % des Malgaches illettrés

Publié le par Alain GYRE

Alphabétisation: 50% des Malgaches illettrés

     

 

Lundi, 10 Septembre 2012

Depuis 40 ans maintenant comme tous les autres pays, chaque année, la Grande Ile célèbre la Journée internationale de l’alphabétisation (Jia) le 08 septembre. Pour cette année, la région Itasy eut l’honneur d’accueillir la célébration à cause de la présence des associations et des partenaires du Ministère de l’Education nationale (Men) qui sont implantés dans la zone. Samedi dernier, une forte délégation issue du ministère de l’Education est venue en masse à Ampefy, à savoir Christophe Razafimanantsoa, directeur de cabinet du Men, Pierrot Pascal Rabetahina, secrétaire général, Dominique Fofa, directeur général de l'éducation fondamentale et de l'alphabétisation, pour célébrer la Jia.

« Aujourd’hui, près de 50% des Malgaches se trouvent encore dans la sphère de l’analphabetisme», a confié Rolande Razakavoniarison, directeur de l'Education préscolaire et de l'alphabétisation du Men. « Pour la région d’Itasy, le taux est d’analphabetisme est réduit, c'est-à-dire est d’environ 27%. Par contre, le taux très élevé dans la partie sud de la Grande Ile ». Lors du discours d’ouverture, Christophe Razafimanantsoa a précisé que pour sa part, il sollicitait les efforts de tous les acteurs concernés, afin de ramener à 25% le taux d'analphabétisme national jusqu'en 2015, selon les Objectifs du millénaire pour le développement (Omd).

Dans le cadre de la célébration, des démonstrations, des expositions, des jeu-concours axés sur la culture générale, des animations culturelles et une conférence-débat ont été organisés. De plus, elle a été marquée par la présence du centre Dodwell, œuvrant dans l’alphabétisation. En fait, ce centre accueille les habitants illettrés. Les efforts déployés par le centre ont porté leurs fruits lors des examens du Cepe. Car plusieurs des candidats, des enfants et des adultes qui y ont suivi des études, figurent dans les dix premiers, à l'échelle de Direction régionale de l'éducation nationale (Dren) de l'Itasy. Entre autres, une petite fille de douze ans a excellé avec une note de 17,5/20 au terme de 8 mois d'assiduité au centre. Aussi, une mère de famille, Olda Rasoarimanitra, âgée de 48 ans, originaire d'Ambarandamba Arivonimamo, sait désormais lire et écrire après 7 mois d'études au centre Dodwell, et en plus elle a décroché le diplôme du Cepe. Rappelons que le centre accueille les villageois, enfants et adultes, hommes et femmes illettrés. Pour ce faire, le centre travaille étroitement avec le Men et d’autres organisations. Il est noté que « cultiver la paix » est le thème de la Jia 2012.

R.V.

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article