Ambositra: la grotte ND de Lourdes à Ankorona, un lieu saint...

Publié le par Alain GYRE

Ambositra : La grotte ND de Lourdes à Ankorona, un lieu saint…

     

 

Lundi, 17 Septembre 2012

Comme chaque année et entre autres, durant la période des vacances, la grotte ND de Lourdes située à Ankorona-Ambositra, réputée pour être un lieu saint, attire de nombreux visiteurs locaux et étrangers.

La grotte ND de Lourdes se trouve sur les hauteurs au sud d’Ankorona. Ankorona, un petit village distant de sept km au Sud de la ville d’Ambositra en empruntant la nationale 7. A l’initiative du diocèse catholique de Fianarantsoa à l’époque, dont Ambositra était rattachée, la grotte ND de Lourdes d’Ankorona a été conçue et créée par le révérend frère Joseph Ramena en septembre 1956.

Frère Joseph Ramena. Qui était le révérend frère Joseph Ramena ? Le frère Joseph Ramena est né le 1er mars 1908 à Masombahiny, un petit village même, situé au sud d’Ankorona. Le frère Joseph Ramena était issu de la congrégation des frères Jésuites. C’était dans cette congrégation que le frère Joseph Ramena s’était initié à la science de la médecine pour devenir « frère infirmier » et s’adonner à sa passion qui est de s’occuper des malades les plus démunis. En 1945, pour des convenances personnelles, le frère Joseph Ramena décida de quitter la congrégation où il vivait, pour adopter et porter la croix des religieux de St Camille. Après quelques années passées dans la capitale, il retourna à Ambositra pour résider à Ankorona, prier et s’occuper des malades toute sa vie.

Miracles. En 1957, lors d’un pèlerinage à Lourdes-France, le révérend père curé Jean-Baptiste a emporté dans ses bagages de l’eau de cette grotte, qu’il déversa ensuite dans la grotte ND de Lourdes à Ankorona. Depuis ce temps-là, cette grotte est réputée pour être le théâtre de nombreux miracles et attire de nombreux visiteurs. Selon les dires, beaucoup de malades ont été miraculeusement guéris sur ce lieu saint. C’était ainsi, que des aveugles ont retrouvé la vue sur place, des muets ont pu parler, des handicapés ont retrouvé la mobilité de leurs membres… Aussi, l’histoire raconte que si on demande des miracles et qu’ils ne se produisent pas, on peut s’attendre à trouver ses miracles se réaliser dans des situations inattendues.

Akanin’ny marary. Le frère Joseph avait comme passion de prier et de s’occuper des malades. Aussi ce religieux, avec le révérend père Valton et le docteur pharmacien Rakotoarisoa figurent parmi les pionniers de l’existence de l’Akanin’ny marary de Maharivo Ambositra. Un foyer de vie qui célèbre cette année ses 45 ans d’existence au service des malades.

Anastase

Midi Madagasikara

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article