Amiens: les huîtres, stars du week-end

Publié le par Alain GYRE

Vendredi 19 Octobre 2012

AMIENS Les huîtres, stars du week-end

Photos :

  Les-huitres-stars-du-week-end_medium.jpg

Les six professionnels présents, des fidèles de la manifestation qui ont fait
le voyage hier après-midi, ouvriront sur place 3 tonnes d'huîtres. (Photod'archives).

publicité

Organisée au profit des enfants de Madagascar, la 8e foire aux huîtres débute ce matin à Salouël. Au menu: 3 tonnes d'huîtres venues de Bretagne.

Avec plus de 5000 visiteurs chaque année, on peut dire que Jacques François, consul honoraire de Madagascar, a réussi son pari. C'est lui qui a lancé la grande foire aux huîtres de Salouël. «C'est vrai qu'elle a pris une certaine ampleur et j'en suis très fier, d'autant plus que l'on n'a jamais eu une seule réflexion sur la qualité de nos huîtres», sourit ce grand amateur qui les aime nature. Et depuis les débuts, il fait appel à des ostréiculteurs bretons pour animer ces trois jours de fête organisés à la salle des Évents.

«L'an passé, nous avions dû refuser du monde»

Les six professionnels présents, des fidèles de la manifestation qui ont fait le voyage hier après-midi, assureront le show durant tout le week-end, avec quelque 3 tonnes d'huîtres ouvertes en direct pour le plus grand plaisir des yeux et des papilles. Et, surtout, elles pourront être dégustées sur place (ou emportées): «Nous avons déjà enregistré 230 réservations et l'an passé, pour la première fois, nous avons dû refuser du monde le dimanche, car on manquait d'huîtres. Mais ceux qui viennent une fois veulent toujours revenir.»

*Et une bonne nouvelle cette année encore: «Les tarifs n'ont pas augmenté. Les ostréiculteurs ont accepté de jouer le jeu malgré le prix des huîtres qui flambe», précise Jacques François qui tient à ce que la manifestation reste gratuite et « populaire». Car c'est avant tout une histoire de solidarité cette foire aux huîtres: l'ensemble des recettes de la manifestation permet en effet chaque année d'aider des enfants défavorisés de Madagascar, à travers l'association Agir avec Madagascar qui compte une trentaine de bénévoles. Grâce à cette 8e édition, l'associationespère recueillir entre 8000et 10000€ qui serviront à construire une salle de classe à Tsiately. Les bénévoles n'ont pas ménagé leurs efforts pour attirer le public: outre les repas non-stop sur place et les ventes à emporter (huîtres et foie gras), un thé dansant avec orchestre, des animations et des concerts sont programmés tout le week-end.

TÉRÉZINHA DIAS

 

Commenter cet article

meranthe.c 22/10/2012 17:54

c'est une belle manifestation pour une bonne cause