Amour défunt Edmond RANDRIAMANANJARA

Publié le par Alain GYRE

 

Amour défunt

 

Le terrain de jeux est parsemé de tombes et

Une foule en deuil encombre le portail :

      Est mort l’arbre à peine planté avant-hier ;

      Sont morts l’éternuement et le souvenir qui se répondaient,

      Sont morts les jours qui plaignaient les cœurs meurtris.

Allume une seule fois ta bougie et souffle-la :

L’ombre de ce qui peut être réduit à néant sera illusion.

 

      Et je franchis la rive

Pour m’éloigner de la lune menaçante.

 

24-3-59

Poèmes de braise, p. 82

 

Fitiavana maty

 

Feno fasana ny tany filalaovana sady

Rekotra olona misaona eny am-bavahady :

      Maty ny hazo nambolena afak’omaly ;

      Maty ny evina sy tsiahy nifamaly :

      Maty ny andro nitaraina fo mijaly.

Areheto indray mandeha ny jironao, dia tsofy :

Ny aloky ny mety levona, ho nofy.

 

      Ary mihoatra morona aho

Handao ny volana mitraho.

 

24-3-59

Vainafo Tononkira, p. 82

 

Edmond RANDRIAMANANJARA

(RANDJA ZANAMIHOATRA)

Six Poètes Malgaches

Textes malgaches choisis et traduits par

François-Xavier RAZAFIMAHATRATRA

 

Publié dans Poèmes malgaches

Commenter cet article