Antananarivo: Espace vert dans les arrondissements

Publié le par Alain GYRE

Antananarivo : Espace vert dans les arrondissements

Le PDS Edgard Razafindravahy lance officiellement le reboisement

1 espaces verts

Le paysage de la capitale connaîtra prochainement un grand changement. Des jardins seront crées dans les six arrondissements et les quartiers de la cité des mille.

Offrir un cadre plus sain aux citadins. Tel est l'objectif de la commune urbaine d'Antananarivo (CUA) en continuant le projet plan vert qui vise à rendre plus verdoyant la capitale. « Ce plan vert ne s'arrêtera plus. Chaque arrondissement et quartier de la capitale va l'adopter », a annoncé Edgard Razafin­dravahy, président de la délégation spéciale de la CUA, hier. C'était en marge du lancement officiel de la saison du reboisement cette année, dans la Grande île au jardin d'Anosy.
Charlie Rasoanaivo, premier responsable de l'Espace vert, environnement et agriculture urbaine à la CUA, a apporté ensuite quelques détails sur ce projet. « Ce reboisement va débuter le 15 février dans chaque arrondissement. L'objectif étant de faire revivre aux habitants la fierté de la ville des mille d'antan, comme le Pds l'a annoncé dans son discours, une ville couverte de forêt qui a donné naissance à la toponymie de la région, Anala­manga », a t-il ajouté.
Ce plan ne consiste pas pour autant à arracher ou détruire les jardins existants, mais à les embellir. L'exemple de ce projet a ainsi été dévoilé hier, au jardin autour du lac Anosy. Des plants de frênes ont été mis en terre pour décorer les bâtiments administratifs autour du lac.
Relève
Des palmiers trièdre et royal ont été mis sur l'allée vers la statue commémorative de la Première Guerre mondiale ou l'Ange doré, pour revaloriser ce patrimoine. Des jeunes plants de jacarandas ont été mis en parallèle avec les anciennes pour constituer la relève.
Au total, une quarantaine de palmiers trièdre et royal, une dizaine de frênes et une centaine de jacarandas ont été reboisées aux alentours du lac Anosy pour redonner les lettres de noblesse à la cité des mille. Le premier ministre, Jean Omer Beriziky, semblait même séduit par ce projet et l'a intégré dans la stratégie nationale de reboisement. « L'espace vert dans les villes doit être augmenté pour les embellir », a t-il déclaré.


Stratégie critiquée
Le premier ministre, Jean Omer Beriziky, n'a pas manqué de critiquer hier?à?Anosy?les?anciennes?stratégies?adoptées?dans?le?projet?de reboise­ment national. « Les impacts de tous les projets de reboisement restent mitigés jusqu'à aujourd'hui. Car les feux de brousse dévorent chaque année plusieurs hectares de forêts », a-t-il lancé. Aussi les communes ont reçu l'ordre de reboiser les terrains vacants qui les entourent.

Vonjy Radasimalala

Jeudi 31 janvier 2013

L’Express

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article