Artisanat : Les produits malgaches appréciés à Colmar

Publié le par Alain GYRE

Artisanat : Les produits malgaches appréciés à Colmar

 

 

Le Salon du Tourisme à Colmar a donné un décor nostalgique pour les Malgaches vivant dans l’Hexagone

 1-artisanat.jpg

La main-d’œuvre des artisans malgaches a séduit les visiteurs du Salon international du Tourisme et des voyages à Colmar. Le mini marché du Zoma a connu une affluence.

 

 

Nous nous sommes fixés l’objectif de vendre deux cents articles. Avec ce rythme de vente, nous n’aurions aucun problème à l’atteindre d’ici lundi. C’est avec ce propos que Mirana Razafimandimby, artisane et commerçante a montré sa satisfaction quant au volume de vente réalisé dans le cadre du Salon international du Tourisme et des voyages à Colmar depuis vendredi.

« Les articles fabriqués en corne de zébu et la mode enfantine ont attiré plus de monde, par rapport aux autres produits que nous avons apportés ici. En une journée, nous avons pu écouler une cinquantaine de produits, nous n’aurons sûrement pas de peine à atteindre notre objectif pour ce salon. Le fait que Madagascar a été l’invité d’honneur de cet évènement nous a donné plus d’avantage comparé aux autres foires. En effet, nos produits sont vendus à un prix plus élevé que d’habitude », note notre interlocutrice.

La diversité des produits sur le mini-marché de Zoma implanté sur la surface destinée à Madagascar a aussi marqué la spécificité de cette foire. Des produits en soie, des pierres précieuses et industrielles, des articles en bois ont entre autres donné un décor nostalgique pour les Malgaches vivant dans l’Hexagone et principalement ceux de la région alsacienne et pour les étrangers déjà venus à Madagascar, ou un espace de découverte pour d’autres.

Des normes à respecter

« J’avais déjà attendu parler de Madagascar et de son artisanat, mais c’est la première fois que je vois réellement ces fabuleux produits. Je n’ai pas de connaissance spécifique sur les pierres, de même pour la capacité à comparer les prix, mais cette pierre me plaît et je l’achète », avance Nicole, une Alsacienne originaire du Bas-Rhin.

Le respect des normes de qualité, et la mise en conformité des produits en fonction du pouvoir d’achat et des besoins des clients constituent les principales conditions. « Le respect de normes internationales est très important. En Europe, nous ne pouvons plus désormais apporter sur le marché les produits fabriqués avec de la boîte de lait concentré recyclée. Étant donné que la finition n’était pas bonne, des enfants se sont blessés. Mais pour les autres produits, il n’y a aucun problème tant que la qualité est là », indique pour sa part, Marie Adeline Rakotoalison, de la société Cré Art’Soa tout en accueillant chaleureusement ses clients. Pour les artisans producteurs, venus pour la première à une foire à l’étranger, de nouvelles idées ont été nées de ce qui les entourait. « Ma présence ici à Colmar m’a permis d’aller vers de nouveaux défis. La diversification des produits

l’amélioration de la qualité à travers des formations, une meilleure connaissance des besoins du marché français ont été les avantages que j’ai pu tirer de ce déplacement, le premier à l’extérieur », avance pour sa part Herilalao Ranjatomalala, artisan.

 

 

Lantoniaina Razafindramiadana

 

Mardi 12 novembre 2013

L’Express

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article