Assainissement : l'Europe vient au secours de la capitale

Publié le par Alain GYRE

 

Assainissement : l'Europe vient au secours de la capitale

assainissement

olga

 

La Ville des Mille n'a jamais été dans un tel état de délabrement. Le manque d'entretien des canaux, l'absence de ramassage d'ordures et les pluies diluviennes qui comme chaque année s'abattent tout le mois de décembre, amènent à une vraie situation catastrophique. La peste est déjà aux portes de la capitale.

 

Face à cette urgence, l’Union européenne est appelée à la rescousse et intervient pour réduire les risques d’inondation et pour renforcer l’hygiène avant, pendant et après la saison de pluies. Une subvention de 3,3 milliards d’ariary (environ 1, 077 M€) vient d'être débloquée ce vendredi 13 décembre. Elle est destinée à la commune urbaine d’Antananarivo pour réaliser des actions d’urgence de maintenance des infrastructures du système de drainage et de curage des canaux de la ville.

 

Nettoyage et curage de 80km de canaux de drainage déversant vers le canal Andriatavy dont 115ha de bassins de tampon, évacuation des déchets vers la décharge d’Andralanitra et la réparation des 5 stations de pompage sont les principales actions de ce projet. Elles seront mises en œuvre par l’APIPA, la SAMVA et l’ONG Làlana pour une durée de 8 mois. 88 quartiers vulnérables des 6 arrondissements de la capitale seront les bénéficiaires de ce projet. Le contrat de subvention a été signé à l’Hôtel de ville d’Analakely ce vendredi 13 décembre entre Niry Rasamoelimihamina, Directeur de la SAMVA, Rateloson Philippe, Directeur de l’APIPA, Jessé Randrianarisoa, Chef de projets de l’ONG Làlana, et l’Union Européenne, représentée par Leonidas Tezapsidis, Ambassadeur, Chef de Délégation de l’Union européenne à Madagascar.

 

Olga Rasamimanana, premier vice-PDS d’Antananarivo a souligné lors de son intervention durant la signature de cette subvention que : «  les gens ne doivent pas avoir la mauvaise habitude de jeter les ordures telles que les sachets plastiques et les bouteilles dans les canaux car ce sera un empoisonnement pour toute la ville ».

 

APOI

 

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article