Atsimo Atsinanana: Les fruits sous exploités

Publié le par Alain GYRE

Atsimo Atsinanana: Les fruits sous exploités   

Lundi, 02 Juin 2014 07:22

 

Mangue, litchis, mandarine, orange, « sakoa », cocanel, corossol sont en abondance dans la région Atsimo Atsinanana, ils sont tellement abondant qu’on arrive pas pour le moment à en faire une quantification de la production.

 

Un fait indéniable est que ces produits sont sous exploités et n’apportent pas de valeur ajoutée pour les producteurs. La preuve la production est destinée au marché de proximité notamment le marché des grandes villes comme Farafangana et Vangaindrano, les chefs lieux de communes et les lieux de marché hebdomadaire régulier. A eux seuls ces lieux de vente n’arrivent pas à liquider toutes les productions qui sont destinées directement à la consommation sans subir de transformation comme dessert ou gouter et se vendent en petite quantité. En outre, des opérateurs économiques écoulent ces fruits sur les villes de Fianarantsoa, Tuléar et Antsirabe qualifiés de vente sur le marché local mais n’arrivent  pas à absorber toutes les productions. La région Atsimo Atsinanana est parmi les régions les plus pauvres  de l’île dont les ressources ne demandent qu’à être exploités mais il faut passer par la mise en place d’unité de transformation pour rendre les fruits compétitifs et conservables soit sous forme de jus, de confitures ou des produits dérivés une action qui présente  comme avantage la création de valeur ajoutée et la création d’emploi direct ou indirect et aussi la réalisation de bénéfice pour les producteurs car les productions sont sûrs d’être vendues et à  bon prix. Les unités de transformation se comptent comme le doigt d’une seule main à Farafangana et on espère beaucoup sur la dynamique apportée par le ministère de l’industrialisation pour accroitre ce nombre synonyme de développement économique, de prospérité pour les producteurs et de création d’emploi.

 

Marc Morasata

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article