Aviavy et amontana: les risques de disparition sont réels

Publié le par Alain GYRE

Aviavy et amontana: Les risques de disparition sont réels

     

 

Lundi, 03 Septembre 2012

Ce genre est représenté par 23 espèces à Madagascar dont 14 endémiques selon la base des données botaniques ou le Catalogue des plantes vasculaires malgaches du Missouri botanical garden (MBG). Cette ONG œuvrant pour l’environnement précise toutefois : « Face aux destructions massives perpétrées sur les forêts malgaches, l'essence même de la vie dont fait partie le ficus et ses fruits nutritifs, risquent de disparaître à tout jamais ». Le MBG rappelle que l’«amontana » et l’« aviavy » communément appelés figuiers appartenant au genre Ficus de la famille Moracea, sont parmi les premières plantes citées dans l’histoire de l’humanité : « C'est avec une feuille de figuier qu'Adam et Eve cachèrent leur nudité. Dans la tradition juive, le fruit défendu est représenté par une figue, tandis que le coran désigne le figuier et l'olivier comme utiles à l'homme. En Inde, il symbolise l'éternité: Bouddha a trouvé un abri sous ses branches où il a passé de longues années, en profonde méditation. Dans la royauté merina, le figuier a été toujours associé à la noblesse ».

Au palais d’Ambohimanga où Ficus lutea (amontana) et Ficus trichopoda (aviavy) sont présents, le roi Andrianampoinimerina appréciait particulièrement les fruits de cette dernière au goût sauvage et doux-amer qui symbolise sa royauté et la vie en générale. Dans le monde, ce genre regroupe plus de 1 000 espèces. Tous les représentants du genre Ficus peuvent être appelés figuiers. Mais dans l'usage courant, de nombreuses espèces sont connues sous leur nom scientifique, notamment en horticulture. D'autres ont des appellations populaires ou vernaculaires spécifiques comme le caoutchouc (Ficus elastica). Le figuier commun, Ficus carica, probablement originaire du sud Arabique, donne des fruits comestibles, très digestes et à effet émollient sur les bronches et l'appareil digestif. Ficus polita est utilisé comme plante médicinale pour traiter la maladie intestinale. A Madagascar les hommes ne sont pas les seuls à jouir des fruits de ficus. Dans le Sud de l’île, une espèce de chauve-souris Pteropus rufus, consomme les fruits de Ficus.polita de février à mai, et les fruits de Ficus grevei de février à mars. Les fruits d’une espèce de Ficus entre dans le régime alimentaire du fameux lémurien aye-aye ou Daubentonia madagascariensis.

Comme quoi, ces plantes jouent un rôle important dans l’écosystème. La déforestation massive risque fort de les faire disparaître. Mais le figuier joue aussi un rôle dans la culture. Sans cela, les enfants ne citeraient pas « Isa ny amontana, roa ny aviavy… ». Le figuier entre en ligne de compte dans les méthodes pour apprendre à compter.

Recueillis par Fanjanarivo

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article