Bois Energie: La Grande Ile consomme plus de 402.000 tonnes par an

Publié le par Alain GYRE

Bois Energie: La Grande Ile consomme plus de 402.000 tonnes par an       

Samedi, 27 Juillet 2013 09:03 

Selon les prélèvements de bois par le  FAO en 2011, 92% de la population de la Grande Ile utilisent du bois dans leur quotidienneté pour le bois de chauffe et le charbon de bois. Considérant que cette consommation de la forêt est vraiment colossale, l’Alliance Voahary Gasy (AVG) a effectué une étude sur la gouvernance de la filière Bois Energie au niveau de 5 régions représentatives de Madagascar et qui entre dans le cadre de la préparation de l’Assise nationale sur la gouvernance forestière à Madagascar.

Ainsi, un atelier de restitution du rapport sur l’état des lieux de la gouvernance de la filière Bois Energie a eu lieu à l’hôtel Panorama Andrainarivo, hier. A cette occasion, Andry Andriamanga, coordonnateur national de l’AVG, a affirmé que le bois d’énergie nécessite une bonne gestion afin que les gens n’exploitent les réserves naturelles s’il n’existe plus de forêt destinée à la consommation. Les statistiques actuelles montrent que sur les personnes dépendant du bois d’énergie, 49% utilisent le charbon de bois et 51% le bois de chauffe, a-t-il ajouté.

En général, les bois utilisés pour les charbons de bois proviennent de la plantation forestière paysanne, de l’exploitation des formations naturelles, et de la plantation industrielle. Ce qui signifie que plus de 70% de l’offre en bois destinés au charbon, soit 5,3 millions m3, sont stockés dans les plantations paysannes et 20% dans les forêts naturelles (1,38 million m3).

Avec la croissance démographique ainsi que la disparition petit à petit de la forêt destinée à la consommation, les réserves de forêt disponibles sont actuellement insuffisantes. Cet état favorise l’exploitation des parcs ou des réserves s’il n’existe pas des dispositifs de plantation ou d’une nouvelle gestion relative à cet usage. Donc, une mesure doit être prise afin de mettre un terme à l’exploitation illicite des réserves naturelles. Selon les sources du WWF en 2012, la consommation totale de charbon de bois est estimée à 402.000 tonnes à par an.

A titre d’information, une grande proportion des ménages dépend encore des cuiseurs traditionnels « fatapera gasy » avec une proportion de 36% pour le charbon de bois tandis que pour le bois de chauffe, le recours au trépied « toko » de toute sorte reste la pratique la plus courante.

R.V.

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article