Boissons alcoolisées, boire avec modération

Publié le par Alain GYRE

Boissons alcoolisées: Boire avec modération

     

 

Jeudi, 12 Juillet 2012

L’alcoolisme est un problème bien présent à Madagascar.

On sait que les chiffres ne sont pas précis à ce sujet, étant donné l’organisme « Croix Bleue » n’existe plus dans l’île. Mais au regard des bars, des épi-bars, des bars restaurants, des bars gargotes, éparpillés dans la capitale et en province, on peut présumer qu’une bonne partie de la population consomme de l’alcool.

Sans toutefois virer à l’alcoolisme chronique, de nombreux Malgaches en consomment avec modération. Cependant, à la moindre occasion : anniversaire, mariage, réunion familiale, à l’issue d’une séance de travail ardue, ils en abusent, mais toujours avec une certaine retenue. Bref, tout est relatif.

Mais de par la crise, l’alcool a été d’un grand recours pour quelques-uns (chômage, difficultés financières, divorce, etc). Aussi, des bars de quartier ne désemplissent pas. Des épi-bars fonctionnent 20 h sur 24. Pire, établisements qui sont de plus en plus fréquentés par des mineurs...

Une Africaine, Ildegonde Karererwa, dans un article posté sur la toile avait posé la corrélation entre l’alcool et la pauvreté qui, pour elle, vont de paire. Selon les faits qu’elle a constatés, il semblerait que de nombreuses personnes s’adonnent à l’alcool pour oublier leur mal-être et leur pauvreté. Ce qui expliquerait sans doute qu’à Madagascar, c’est surtout les chômeurs ou les petits fonctionnaires qui boivent le plus. On le voit lorsque dans des familles endettées, pauvres, le père préfère dépenser les maigres sous gagnés dans un bar, plutôt que pour nourrir sa famille… nombreuse. Cependant, conscient de ce problème, il existe des jeunes qui sensibilisent d’autres jeunes aux dangers de l’alcool. En vain jusqu’ici.

Quoi qu’il en soit, la bière, le rhum ou le whisky est parfois un mal qui fait du bien…

Sarah R.

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article