Bornes fontaines: presque inaccessibles

Publié le par Alain GYRE

Bornes fontaines : presque inaccessibles…

Vendredi, 06 Juillet 2012

Près de 95% de la population de la ville d'Antananarivo est alimentée en eau potable, dont 33% par branchement particulier et 62% par bornes fontaines.

Auparavant, l'eau était gratuite. Mais depuis 1999, les bornes fontaines de la commune urbaine d'Antananarivo sont devenues payantes. Le coût dépend des récipients utilisés, comme les jerricans et les seaux.

Depuis quelques mois, les consommateurs se plaignent de la mauvaise gestion des bornes fontaines. Ceux-ci ne concernent pas seulement les heures d'ouvertures, mais aussi les décalages des coûts. Comme Ravao, habitant à Manankabahiny, elle a expliqué que " le coût de l'eau est quand même élevé par rapport à la cherté de la vie. De plus, il est variable. Logiquement, tous les prix doivent être les mêmes. Dans certains quartiers, les jerricans coûtent 100 ariary, dans d'autres 60 ariary. Pour les sceaux, ils sont à 20 ariary voire 30 ariary. Cela dépende ainsi du quartier ".

De plus, les heures d'ouverture des bornes fontaines ne conviennent pas à tout le monde. A l'heure actuelle, elles ne sont ouvertes qu'à partir de 6 h 30. Pire, elles sont fermées quelques heures plus tard jusqu'à l'après-midi. Et fermées à 18 heures. Les heures décidées par les gestionnaires des bornes fontaines sont inadaptées pour les habitants devant leurs besoins quotidiens. Quelquefois, plusieurs consommateurs n'ont pas pu se servir avant l'heure de clôture des bornes fontaines. A cet effet, ils n'ont pas suffisamment d'eau même pour cuisinier et pour se laver. Selon les informations recueillies auprès des ménages, les gestionnaires des bornes fontaines sont des agents désignés par le fokontany.

En somme, la plupart des personnes se plaignent de l'inaccessibilité de service au profit de la population afin de bénéficier de l'eau potable. Les recettes obtenues sont versées dan le compte du fokontany dont une partie sert à l'entretien des pompes.

Pourtant, l'installation individuelle d'eau potable reste encore difficile pour les ménages, car les coûts des branchements sont élevés. C'est la raison pour laquelle, de nombreux foyers s'approvisionnent de l'eau auprès des bornes fontaines pour satisfaire leurs besoins en eau potable.

R.V.

La Gazette

 

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article