Cataclysme naturel: L’Itasy parmi les zones sismiques du pays

Publié le par Alain GYRE

Cataclysme naturel: L’Itasy parmi les zones sismiques du pays         

Mercredi, 28 Mai 2014 07:00

4,4 sur l’échelle de Richter. Il est plutôt rare de rencontrer de tremble de terre d’une telle magnitude dans le pays, suivant notamment les données entre les mains de l’Institut et Observatoire Géophysique d’Antananarivo (IOGA). Or, c’était le cas hier au niveau la Région d’Itasy, plus exactement à Ambatomanjaka (localité sise à 31 km au Nord du district de Miarinarivo, sinon à 92 km de la capitale), où un séisme de cette magnitude s’était déclaré aux environs de 12 heures 50. D’une profondeur de 25 km, les secousses provoquées par le cataclysme naturel avaient duré huit minutes environ, selon les renseignements officiels émanant toujours de l’IOGA. L’on pourrait parler, compte tenu des éléments d’information livrés précédemment, de dégâts matériels plus ou moins importants occasionnés par ce tremblement de terre au niveau de la localité susmentionnée et de ses environs immédiats. Seulement, sans constat de visu sur le terrain, l’IOGA ne peut rien avancer concernant l’intensité de cette même catastrophe naturelle…

 

Sur un sujet parallèle, l’Observatoire de l’université d’Antananarivo tient à rappeler que les Régions d’Itasy ainsi que celles d’Alaotra-Mangoro et de Bongolova figurent en fait dans la liste des zones sismiques du pays. Autrement dit, fréquemment secouées par des tremblements de terre sachant que l’IOGA peut en enregistrer parfois jusqu’à trois fois par jour au niveau de ces zones-là, sans que le grand public s’en aperçoive. Sinon, sur une touche plutôt rassurante en termes de cataclysme naturel du même genre, notre source (digne de foi) auprès de l’IOGA note que Madagascar, d’une manière générale, ne compte plus désormais que de chambres volcaniques. C’est-à-dire, les risques d’assister à des éruptions volcaniques y sont actuellement minimes…

 

A.D.

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article