Célébrité ailleurs, peu connue ici Valérie Trierweiler s’engage dans des actions sociales à Madagascar

Publié le par Alain GYRE

Célébrité ailleurs, peu connue ici Valérie Trierweiler s’engage dans des actions sociales à Madagascar

jeudi 11 septembre 2014, par Léa Ratsiazo

Valerie-Trierweiler-son-reportage-a-Madagascar_article_land.jpg

Photo parismatch.com

 

Au moment où son livre « Merci pour ces moments » où elle règle ses comptes avec son ex-compagnon le Président français François Hollande, se vend comme des petits pains en France, Valérie Trierweiler, journaliste de son état, a profité d’une mission professionnelle pour inaugurer des bornes fontaines publiques à Ambatomahamanina, commune rurale de Talatan’i Volonondry. Il s’agit d’un projet réalisé par le Secours populaire français dont elle est marraine, en partenariat avec l’association Fifanampiana Malagasy, une branche sociale de l’AKFM- KDRSM. « Il s’agit tout simplement d’une coïncidence » s’excuse presque le président de Fifanampiana malagasy, le docteur Randrianalison. « Valérie Trierweiler est très touchée par ce qu’elle a vu ici, et a avoué que parmi les pays qu’elle a déjà visité, Madagascar est le plus pauvre » ajoute le médecin.

 

Ce n’est qu’une fois arrivée à Madagascar le 06 septembre dernier qu’elle était au courant de ce projet car elle va surtout descendre dans le Sud pour le compte de son journal le Paris Match pour réaliser un reportage sur les conditions des femmes malgaches.

 

L’ex-compagne du Président français veut rester discrète. Cela tombe bien, car là où elle était, personne ne la connaît autrement que comme une vazaha qui œuvre dans l’humanitaire et même les très rares personnes qui la connaissent de réputation ne s’intéressent pas tellement à la vie intime des vazahas, y compris lorsque cela implique un Président de la République français. Leur rêve c’est tout simplement avoir accès à l’eau potable, à l’électricité, à un centre de santé de base et à une école. À chacun ses priorités.

Maadagascar Tribune

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article