CétaMada: Un bureau en France

Publié le par Alain GYRE

CétaMada: Un bureau en France                

Samedi, 28 Décembre 2013

Association pour la protection des mammifères marins autour de Madagascar, CétaMada ouvrira son bureau de liaison à Paris à partir du mois de janvier. Ceci étant, dans le cadre de resserrer ses liens avec ses partenaires, l’association n’est autre que l’aboutissement d’un projet communautaire mené en partenariat avec le Fond français pour l’Environnement mondial. Sa mission est la diffusion d’un code de bonne conduite et un soutien au développement d’activités économiques autour des mammifères marins.

 

A ce titre, CétaMada s’engage dans le développement et des données scientifiques dans le sanctuaire de l’océan Indien. Notamment le suivi des populations de baleines à bosse migrant autour de Madagascar. Elle développe un programme d’éco-volontariat. Ces baleines à bosse qui font la réputation de l’océan Indien s’observent au large de l’île depuis la terre ferme ou à bord de bateaux. Chaque année, elles s’expriment à travers ces gestes grandioses tels que la frappe des nageoires sur la surface de la mer et offrent des shows spectaculaires. Chaque année, de juillet à septembre, l’arrivée de ces baleines dans la mer de Sainte-Marie occasionne une grande festivité nommée « Zañaharibe » qui rend hommage à cet animal très respecté et considéré comme un Dieu par les habitants de Sainte-Marie ; d’où le nom « Zañaharibe » qui signifie Grand Dieu.

 

Notons qu’à la naissance, le baleineau mesure 4 à 4,5 mètres avec une masse de 700 kg environ. Et tout comme l’être humain, ils dépendent exclusivement du lait de leur mère durant leurs six premiers mois. Pendant l’été, ils ne font que constituer des réserves de graisses qui vont servir pendant l’hiver en chassant. Pendant l’hiver austral, les baleines se courtisent, s’accouplent et les femelles pleines mettent bas et initient les baleineaux à la vie.

 

NIR

La Gazette

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article