Christie's:Le savoir-faire Zafimaniry doublé d'art contemporain

Publié le par Alain GYRE

Christie's : Le savoir-faire Zafimaniry doublé d'art contemporain

 1-christies.jpg

Des œuvres de Jean Clerté, offrant des êtres imaginaires sur des volets Zafimaniry

72 artistes contemporains sont invités à rencontrer le savoir-faire du bois Zafimaniry. A chacun son interprétation. Les œuvres sont à découvrir chez Christie's.

Le mercredi 30 janvier, à 20 heures, chez Christie's, se tiendra la vente aux enchères caritative des œuvres de 72 artistes contemporains à portée internationale, dont deux Malgaches, Jean-Yves Chan et Temandrota. C'est un concept proposé par Tsara Komba Lodge au profit de l'ONG Des villages et des hommes, Arists angels pour Madagascar. Les artistes ont été amenés à travailler sur des volets et portes Zafimaniry, commandés directement à Antoetra, en juillet dernier. Du 19 au 30 janvier, les œuvres seront à découvrir chez Christie's, dans le 8e arrondissement à Paris.
À travers la rencontre d'un savoir-faire traditionnel – la sculpture sur bois des Zafi­maniry, inscrit par l'Unesco sur la liste représentative du Patri­moine immatériel culturel de l'humanité depuis 2008 – et de l'art contemporain sont nées des œuvres résolument surprenantes. Les émotions nées de cette rencontre ou la liberté que la sculpture Zafimaniry inspire, se ressentent dans les œuvres de ces artistes d'horizons différents.
Si Jungle Fever, de Speedy Graphito, a choisi de réinventer l'affiche du film d'animation, Madagascar, de Dream­works, avec Melman, Marty et Gloria dans un décor riche en couleurs, Jean Clerté, dans une technique mixte, peuple le volet Zafimaniry d'animaux et de végétaux imaginaires.
Art d’imagination
Le peintre du bonheur, François Boisrond, livre une toile figurative sans titre. Épuré et coloré qui donne à voir des écoliers avec des cerveaux en ébullition.
Le duo d'artistes, Daniel Dewar et Grégory Gicquel, qui vient de recevoir le Prix Marcel Duchamp, en octobre, pour leur monumentale sculpture Gisant, présente un Lapin dans un style épuré sur le dos du volet d'Antoetra. L'Allemand Peter Klasen, qui travaille à Paris, propose un volet peuplé de signes où objets et collage côtoient pour réinventer le sens.
L’intégralité des bénéfices de la vente de ces œuvres sera consacrée à des actions en faveur de l'ONG Des villages et des hommes, pour améliorer l'accès des habitants du village d'Antoetra à l'eau, la santé, l'éducation et un habitat digne respectant leur culture.
Le couple Johary Ravaloson et Sophie Bazin, qui a déjà travaillé sur le projet Zafimaniry, ont éclairé les artistes, notamment avec ses deux ouvrages, Zahay Zafimaniry et Zafimaniry intime.

Domoina Ratsara

Lundi 07 janvier 2013

L’Express

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article