Cielo Terra

Publié le par Alain GYRE

Cielo Terra

(21-10-2014)

Cielo Terra (Ciel Terre en italien) est une ONG très active sur Fort-Dauphin et sa région. Artisanat, production de confitures, construction de pirogues, elle multiplie depuis 1999 d’ambitieux projets de développement durable.

102120140903noc05-245x245.jpg

© no comment ®

Veronica Bevivino, ​fondatrice de Ciello Terra.

 

« Tout notre travail est de générer de nouvelles sources de revenus dans les villages et de développer les capacités entrepreneuriales, des femmes notamment », explique Veronica Bevivino, la coordinatrice de Cielo Terra, association non lucrative d’utilité sociale qu’elle a créée en 1996. Italienne, engagée de longue date dans le volontariat, c’est finalement dans le Grand Sud malgache qu’elle a choisi de poser ses valises en 1999. Depuis la petite ONG a pris de l’ampleur. Notamment lorsqu’elle s’est vu confier en 2006 la mise en oeuvre des différents programmes de développement intégré financés par Qit Madagascar Minerals (QMM)-Rio Tinto. Le groupe minier anglo-australien s’est en effet engagé à accompagner le développement socio-économiques des populations dans toutes ses zones d’intervention, par exemple à Mandena où se trouve la mine à ciel ouvert d’ilménite qu’il exploite.

 

C’est ainsi que dans les villages qui environnent ce site ont été formées en 2007 une centaine de paysannes qui ont appris les métiers du tissage, tressage, vannerie, couture et broderie. « A partir de cette expérience, une véritable production artisanale à base d’objets en raphia, sisal et autres fibres végétales s’est mise en place, assurant des revenus supplémentaires dans les villages et une véritable autonomie économique aux femmes », commente Veronica Bevivino. La commercialisation des produits est assurée par Cielo Terra dans son show-room de Fort-Dauphin.

102120140903noc06-163x245.jpg

 

© no comment ®

Dans le même esprit, une trentaine de villageois recrutés dans cette zone de Mandena ont reçu en 2011 une formation pour produire des confitures à partir de fruits achetés directement aux paysans locaux : papayes, ananas, goyaves, bananes, framboise sauvage. Aujourd’hui deux confitureries sont en fonctionnement pour une production de plus de 120 kilos de confiture par mois. Dans le village d’Ampasy, à côté de Nahampoana, le site se double même d’une boulangerie produisant pains et brioches et donnant de l’emploi à une dizaine de personnes. Cielo Terra assure là aussi la commercialisation des produits.

 

Dans le domaine de la pêche, avec toujours le financement de QMM, l’ONG a également mis sur pied une unité de congélation de poisson. Elle est gérée par une vingtaine de paysans qui ont été formés par un technicien de la chaîne du froid. Pêche toujours, avec cet atelier de fabrication de pirogues en fibre de verre, installé Airport Village. Opérationnel depuis 2011, il a une capacité de production de trois pirogues par mois. Les pêcheurs locaux sont initiés sur place à leur fabrication, toujours dans le but de devenir autonomes et partager à leur tour ce savoir-faire. Une technologie responsable puisque n’utilisant pas le bois. Quand l’associatif vous change la vie.

 

#AlainEid

 

Photos : #BernardWong

 

 

© no comment ®       

www.moov.mg

Publié dans Revue de presse, ONG

Commenter cet article