Cinéma - Grande marche pour 1947

Publié le par Alain GYRE

Cinéma - Grande marche pour 1947

 

« Madagascar 1947, passée sous silence ». En voilà un titre intriguant qui rallie une visée à l’histoire de notre pays. C’est justement le projet que Marie-Clémence Paes compte mettre sur pied.  Réalisatrice, scénariste, productrice au sein du « Laterit production », elle lance  son prochain film « Madagascar 1947, passée sous silence », et en même temps un appel à tous ceux qui souhaitent y contribuer.  Archives privées ou publiques comme des  documents, journaux, photos, musiques et partitions sont indispensables. Le but est de compiler dans un film cette page de l’histoire de la Grande Ile.

Ceci est un appel à tous ceux qui ont des supports ou des histoires à partager. Une occasion de sortir des anecdotes et des enregistrements qui méritent de sortir sur grand écran. Le but de Marie Clémence est de réaliser un projet dans lequel beaucoup de Malagasy pourraient participer d’une façon ou d’une autre  à l’élaboration d’un film qui fera sûrement la fierté de toute une Nation. A noter que Marie Clémence Paes collabore avec son mari.

1-cinema1815.jpg

Le couple a déjà plusieurs long-métrages à leurs actifs dont la plupart ont reçu des prix dans des festivals de cinéma, notamment  « Angano… Angano…», « Nouvelles de Madagascar », « l'Opera du bout du monde »…

Pour « Madagascar 1947, passée sous silence », tel est le synopsis « A la fin de la Seconde guerre mondiale, 9 800 tirailleurs malgaches rentrent au pays sur le paquebot « Ile-de-France » et sont renvoyés au statut d'indigènes. Quand tout espoir d'indépendance de l'Ile s'évanouit, ils sont nombreux à s’engager dans une insurrection violemment réprimée par les autorités coloniales. Les archives attestent que les insurgés, armés de sagaies, de coupe-coupes et de talismans, résistent pendant dix-huit mois dans la brousse. Porté par les arts divinatoires traditionnels, le film retrace les parcours des personnages emblématiques, les confronte aux récits des témoins des faits, aux archives, et offre ainsi un éclairage inédit sur l'insurrection de 1947 à Madagascar ».

 

Zo Toniaina

 Mardi, 27 Mai 2014 13:59

La Vérité

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article