Cinéma : Huit films malgaches à Fribourg

Publié le par Alain GYRE

Cinéma : Huit films malgaches à Fribourg

 

1-film.jpg

 

De g. à dr. Thierry Jobin Laza et Thierry Raharison lors de la conférence hier à l’ex-Somacodis

 

La qualité du cinéma malgache impressionne. Après le Bangladesh et l'Ouzbekistan, c'est Madagascar qui sera à l'honneur à Fribourg.

 

«Je veux des films malgaches pour que les spectateurs suisses disent wow ! », c'est ainsi que le directeur artistique du Festival international de Films de Fribourg (FIFF), Thierry Jobin, a exprimé sa détermination lors de la conférence de presse donnée, hier par Tiasary, les RFC et le FIFF dans les locaux du Fonds Tiasary, à l'immeuble ex-Somacodis Analakely. Madagascar sera à l'honneur de ce festival de découvertes dédié au public pour sa 28e édition, qui se tiendra du 29 mars au 5 avril 2014.

« Pour le peu de films malgaches que j'ai vu, il y en a des pires et des meilleurs. Mais les meilleurs m'ont frappé, ce sont les deux films malgaches que j'ai vu à Venise, au Final Cut, en août dernier. Ils sont de qualité supérieure par rapport aux films de l'Afrique noire. Ils traitent de sujets extraordinaires, la récupération et la musique. J'y ai noté un vrai regard de cinéaste, une vraie création cinématographique. Il faut faire répercuter cette qualité sur la fiction », s'enthousiasme le directeur.

Le FIFF veut dans un premier temps faire découvrir le cinéma malgache au public suisse. Pas de tapis rouge ni de barrière entre le public et les invités du festival. « C'est un lieu de convivialité », confirme le directeur du festival.

Ouverture

De nombreux festivals suisses et européens gardent un œil attentif sur ce qui se passe à Fribourg.

La possibilité est donc « réelle » quant à la sélection d'un certain nombre de films malgaches par d'autres festivals qui suivent le FIFF.

La genèse du projet remonte à la rencontre de Laza, directeur des Rencontres du Film Court avec Thierry Jobin. À la troisième rencontre au festival de Cannes, les choses se précisent et ont abouti à ce partenariat élargi au Fonds Tiasary, organisme public rattaché au ministère de la Culture et du Patrimoine. Ce dernier est d'ailleurs appelé à devenir très bientôt l'Office malgache du cinéma, dont la principale mission est d'assurer le développement et la promotion du cinéma à Madagascar.

Ce partenariat avec le FIFF et les RFC n'est que le début de l'aventure pour le Fonds Tiasary. « Nous allons procéder à une sélection annuelle de films que nous allons présenter à des festivals du monde entier », précise Thierry Raharison, directeur du Fonds.

 

Domoina Ratsara

 

Vendredi 18 octobre 2013

L’Express

Publié dans Revue de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article