Cinéma; trois malgaches à Clermont-Ferrand

Publié le par Alain GYRE

Cinéma: Trois Malgaches à Clermont-Ferrand

1-cinema.jpg

Luck Razanajaona fait la fierté de la Grande Ile en s’illustrant dans la compétition internationale à Clermont-Ferrand

Un film en compétition internationale, deux films dans la section Regards d'Afrique. Le court métrage malgache renforce sa visibilité à Clermont-Ferrand.

Trois jeunes réalisateurs malgaches seront présents à la 35e édition du Festival International du court métrage de Clermont-Ferrand qui se tiendra du 1er au 9 février 2013. Luck Razanajaona avec son film Le Zébu de Dadilahy, pour lequel il a bénéficié du Fonds Serasary en 2011 se trouve en compétition internationale. Dans la section Regards d'Afrique figurent Herizo Ramilijaonina avec son film d'animation Ray et Alain Rakotoarisoa avec sa Brebis galeuse, le documentaire primé au dernier Festival du Film des Droits de l'Homme d'Antananarivo (FIFDHA).
Depuis quelques années, le film court malgache renforce sa visibilité dans les rendez-vous internationaux.
En pleine émergence
De Clermont-Ferrand à Trouville en passant par Berlin et Winterthur, le cinéma malgache fascine et témoigne d'un vivier de talents prometteurs. En 2012, quatre films malgaches ont fait découvrir la richesse de ce cinéma en pleine émergence dans la section Regards d'Afrique.
L'entrée de Luck Razana­jaona dans la compétition internationale marque une étape importante dans l'histoire du cinéma malgache contemporain.
Lauréat du Prix Éclair de la Fabrique des Cinémas du monde à Cannes en 2012, ce jeune réalisateur talentueux n'a jamais caché son ambition : exporter le cinéma malgache à l'étranger.
Attaché à l'idée de partager la culture malgache, Luck Razanajaona a déjà circonscrit son univers. Le Zébu de Dadilahy raconte l'histoire de Faralahy, un jeune homme originaire du Sud de Madagascar, qui a hérité d'un zébu après la mort de son grand-père. Il s'attache à l'animal que la population veut sacrifier pour faire tomber la pluie.
Le zébu d'or animation, Ray, de Herizo Ramilijaonina et le Zébu d'or documentaire, Brebis Galeuse, d'Alain Rakotoarisoa feront l'honneur de la Grande Ile à Clermont-Ferrand, cette année. Si l'animation revient sur 1947, période douloureuse de l'histoire de Madagascar, dans une technique de narration qui rend hommage au dessin animé, le documentaire s'attaque à un portrait un tantinet misérabiliste mais dans la lignée du cinéma direct de Rouch.

Domoina Ratsara

Jeudi 24 janvier 2013

L’Express

Publié dans Revue de presse

Commenter cet article