Circoncision: la tradition est respectée

Publié le par Alain GYRE

Circoncision: La tradition est respectée

     

 

Mardi, 31 Juillet 2012

L’amour de la tradition est propre aux Malgaches. C’est pourquoi on ne s’étonne pas que de nos jours les processions religieuses et celles en l’honneur du futur circoncis sur la Route Digue. Il faut savoir que beaucoup sont ceux qui continuent d’utiliser le « ranomahery » pour la circoncision, et de consulter le « rainjaza ». Le « ranomahery » ou l’eau prise dans un cours d’eau mouvementé, au préalable indiquée par le « mpanandro » (astronome malgache ou guide spirituel).

Celui-ci indique également l’heure, l’endroit de la circoncision… Les hommes de la famille s’occupent de récupérer cette fameuse eau. Tout un rituel est à suivre lors de cette extraction d’eau car un seul faux pas, ou si quelqu’un s’en empare, on dira de la circoncision qu’elle est « ratsy andro » (mauvais jour).

Notons que la principale différence entre le docteur et le « rainjaza », c’est l’utilisation par ce dernier du « ranomahery », de bougie et de salive uniquement. Il est des familles qui - par la tradition - dépensent des millions en rémunération des musiciens et des danseurs qui accompagneront la cérémonie de la circoncision. Malgré la méthode américaine, les circoncisions à la malgache garde toujours leur charme…

Sarah R.

La Gazette

Publié dans Coutumes

Commenter cet article